Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Suite au commentaire de Oheneyme, qui me demande de faire une box sur "comment fonctionnent les vaccins" et "comment fonctionne l'arn".


Je suis extrêmement mauvais en explication (comprendre un truc, c'est une chose, le restituer, c'en est une autre, même si c'est aussi une preuve de compréhension : pouvoir expliquer quelque chose, c'est s'assurer de le comprendre).

Je n'ai pas la prétention d'être en mesure de faire une box correcte. Et d'autres, bien plus compétents, ont déjà réalisé ce genre de travail. Je préfère donc, par souci de qualité, me baser sur leur travail à eux.

Aujourd'hui, je vais donc essayer de résumer la chose, à l'écrit, mais je vais surtout vous renvoyer vers "mes sources" les plus compréhensibles. Je préviens que ma partie "vulga" va être très mauvaise, préférez mes liens.

Nous avons donc, pour commencer, primum non nocere, qui nous explique ce contre quoi les vaccins nous protègent, et pourquoi ils sont importants : https://youtu.be/1CifyVPCZ10

Je ne sais plus s'il explique le fonctionnement de la vaccination et son historique.

Mais grosso merdo, tout a commencé avec la variole, et la variolisation, en chine. https://fr.wikipedia.org/wiki/Variolisation + https://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccine

L'idée est assez implicite et plutôt connue/répandue : quand on tombe malade, notre système immunitaire prend des photos des casseurs. Si la maladie ne nous a pas tué, et n'est pas non immunisante, alors la prochaine fois que notre organisme la rencontrera, il sera plus efficace pour lui péter les dents, et plus rapidement que la première fois.

L'idée de la vaccination est donc d'obtenir cet effet "photo" mais sans avoir à subir la maladie. On inocule une version affaiblie, morte ou partielle de la maladie (souvent avec un adjuvant, pour que le corps réagisse, sinon il s'en fout, vu que ce n'est pas dangereux/actif), de manière à ce que les dangers soient limités, mais que le corps puisse prendre les photos (dans le cas des vaccins covid, on prend en photo la protéine spike).

C'est un peu comme apprendre le kung fu, mais sans avoir besoin de se faire péter la gueule par d'autres pendant 10 ans. On apprécie. De manière simplifiée, cette petite vidéo n'est pas mal du tout : https://youtu.be/lzvmsC2k8uQ où des variantes sont abordées

Ils essayent aussi d'expliquer le fonctionnement de l'ARN. Je ferai surement une box à part, avec des liens plus précis. Mais on peut résumer la techno arn comme : c'est super sa mère. Ça ne peut pas modifier notre ADN/notre génome. L'arn messager disparaît en quelques jours dans l'organisme, et les cellules "modifiées" mourront également, dans leur cycle naturel. Il ne peut pas y avoir de mutation ou de "descendants modifiés" de ces cellules.

Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Le maître a ordonné, le sbire a répondu.


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...