Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe



Rond comme le Colisée #2

Un vague à l'âme et la fatigue
M'annonce une soirée emplie de larmes,
Dagues, lames affûtées qui endiguent
Mon renoncement à mettre terme

Au quotidien toujours plus terne,
Elles coulent le long de mes joues blêmes,
Alors me traîne vers la taverne
La solution à mes problèmes ;

Elles coulent comment l'éthanol,
Que s'enfilent les gens aux comptoirs,
Rester debout même gisant au sol,
Ne plus être seul, veiller au plus tard.

J'enquille les godets du soir au matin,
Réalité plus trouble mais moins confuse :
Choppe de houblon et ballon de vin,
Shot de vodka et 'teille de suze,

Amitié de vibrantes et folles nuits,
Chaude moitié qui embrase mon palais,
J'ai délaissé la femme, embrassé le puits,
Prends plus plaisir à boire qu'à m'accoupler.

À combien j'en suis, peut être quatre,
Ou quarante, bien assez pour sombrer,
Violemment je me tords le ventre,
Et m'écroule sur les tabourets.

Je crache ma bile à l'eau de vie,
S'écroule le monde tout autour,
Totalement saoul s'écoulent mes jours,

Réveil peut être sur le parvis,
Boire reste mon dernier recours,
Boire mon dernier verre, tout court.


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...