Chargement...
PoloRalphLo
4,039 points
07/03/2013
Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée... Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie... je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? », et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi...

Groupes gérés

Médailles

@Madfap: De rien... tu veux un mouchoir?
21 points
Pour info, c'est une pornstar Japonaise : Maria Aine
33 points
Ca me semblait crédible jusqu'à ce que t'es insinues que Rorzoob pouvait ne pas pos' une box
40 points
L'article : Même s'il veut rester sur place, Yohan, sous couvert d'anonymat, livre un témoignage quelque peu désabusé de sa vie sur la ZAD. Venu avec l'espoir de goûter à une vie en collectivité, libérée de toutes les contraintes de notre société, il y retrouve finalement dit-il, «ce qu'il voulait fuir». Le pouvoir hiérarchique et même l'émergence de classes sociales existent, selon lui, au cœur de cette communauté de 300 âmes qui brandit pourtant l'égalité pour tous.

«Pour prendre la moindre décision, il y a des réunions à répétition. Il y a l'assemblée des usages, le conseil pour le maintien des occupations et c'est en réalité une poignée de personnes qui décide à chaque fois. Le pouvoir n'est pas horizontal mais bien vertical», dit-il. Mercredi dernier, sous un barnum tenant lieu de salle de réunion, le ton serait d'ailleurs monté pour dénoncer trop de décisions adoptées sans concertation. La ZAD qui défend bec et ongles un mode de vie expérimental, aurait donc du mal à vivre au rythme de ses propres principes: égalité, solidarité, partage…

«Du coup, les règles ne sont pas les mêmes pour tous», assure encore Yohan en rappelant un événement qui a fait le tour de la ZAD. Fin mars dernier, l'un des occupants illégaux a été exfiltré sans ménagement des bocages. Roué de coups, ligoté et placé dans un coffre, ce dernier a été abandonné quelques kilomètres plus loin devant les portes d'un hôpital d'une ville voisine. Même si les zadistes ont toujours éludé les questions relatives à cet épisode, Yohan relaie ce qui s'en dit. «Contre l'avis qui avait été pris, celui qui a été violenté avait détérioré la route des Chicanes, la fameuse RD 281 qui avait été remise en état. Alors certains lui sont tombés dessus», dit-il en poursuivant: «ceux qui l'ont viré sont les mêmes qui aujourd'hui font des trous ailleurs sur les routes, en prévision d'une éventuelle deuxième opération d'expulsion, pour empêcher les blindés de passer.»

La première série d'expulsions, survenue en avril dernier, lui a, dit-il, fait perdre quelques illusions. Son habitation de fortune avait alors volé en éclats sous les coups des pelleteuses qui, encadrées par les gendarmes mobiles, avaient «nettoyé» la partie sud-est de la ZAD. «C'était le coin des petites gens, dit-il. Ces derniers étaient installés le long de la route des Chicanes, dans une forêt, dite la zone non motorisée. Dans ce bois, il y avait les plus fragiles, les laissés-pour-compte de la société et aussi des gens qui ne sont pas bien dans leur tête car il y a pas mal de dinguerie sur la ZAD.» Lors de l'intervention des gendarmes, Yohan estime avec amertume que la communauté ne s'est pas trop mobilisée pour défendre «ce coin des pauvres, de ceux qui n'ont jamais leur mot à dire et qui, ici comme ailleurs, dérangent».

«Les bobos intellos sont au cœur de la ZAD, les riches au sud-ouest»

Prenant soin de rappeler qu'il livre à chaque fois sa propre vision, Yohan étrille la ZAD. Il n'hésite pas à décrire une communauté hiérarchisée qui s'est figée dans des quartiers bien distincts. «Les bobos intellos sont au cœur de la ZAD, les riches au sud-ouest, les diplômés qui ont le pouvoir sont à l'ouest dans le secteur de Bellevue», dit-il. Il ironise: «Et c'est donc le quartier des plus démunis qui a été le premier rayé de la carte. Finalement, la lutte des classes existe aussi ici.»

Depuis que son lieu d'habitation a été détruit avec tous ses effets personnels, Yohan a depuis trouvé un nouveau point de chute sur la ZAD. Tout en continuant à participer à cette vie collective, il en est aussi un observateur critique. «Peut-être que je partirai un jour, dit-il. Mais pour l'instant, je reste. Je veux poursuivre l'expérience.»

(
Le prénom a été changé)
25 points
@blackbird: il serait mort de l'absence de flux sanguin dans les membres vitaux
25 points
Celui d'hier était pas mal non plus
22 points
@Nibbler: En même temps faudrait qu'il y ait des musulmans honorables à enterrer...
24 points
Pendant mes 2ans de BTS j'ai bouffé des plats préparés à tous les repas et j’agrémentais tout ces plats préparés avec du parmesan, je consommais 200/300gr de parmesan par semaine.

Et le couscous au parmesan c'est délicieux
23 points
Avec toutes les félicitations du CCC
34 points
Les interdictions de travailler avec des mineurs devraient être à vie, pourquoi les limiter à 5ans?
32 points
Non mais ce réseau social Facebook est dépassé de toute façon, aujourd'hui tout le monde sait que le seul réseau social viable c'est Choualbox.com
32 points
Les roux, ces victimes
38 points
Voici un gif pour vous donner une idée de la technique qu'ils utilisaient
28 points
Soigner un cancer par un cancer en devant soi même un cancer pour finalement crever du cancer
42 points
Never enough

Sinon ils pourraient également juger Eric Woerth qui est actuellement tout de même le Président de la commission des finances de l'Assemblée nationale qui a caché l'existence du compte à l'étranger de Cahuzac pour qu'en échange Cahuzac nomme un expert pour confirmer que la vente par Woerth de l'hippodrome de Compiègne a des amis était tout à fait normale (alors qu'il l'a sous vendu). Cette affaire n'a pas fait grand bruit mais elle est bien réelle et c'est dans ce genre d'affaire comprenant 2 ministres du budget (le ministre qui tient le budget tient le pouvoir sur les autres ministres), un étant du PS et l'autre de LR.

http://www.snptri.com/ile-de-france/2013/01/hippodrome-de-compiegne-le-cadeau-de-cahuzac/#.WoxOma7iaDI
25 points
Donc ils affichent le mec en train de baiser une meuf sur pornhub pas dégueu du tout et ils pensent que ca va l'achever?
28 points
Le petit combo pour faire plaisir aux féminazi
23 points
@Offerzo: Pas dutout voyons, nous c'était l'Indochine
38 points
En même temps elle a raison de s'inquiéter, le mec pense à des cowgirls
27 points
@patate: On pourra ainsi l’admirer depuis la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, tandis qu'une éclipse partielle sera visible depuis l'Ile de La Réunion lors du lever de la Lune.
23 points
Chargement...
Chargement...