Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



iGod
1,292 points
23/11/2011
Ps : je l’ai pas préciser mais je ne l’ai avoué à mes parents qu’il n’y a que deux semaines. Soit 10 ans après.

Leur regard était un mélange d’admiration et de déception
108 points
@CaptainWaffle: Si vous avez infiltré mon PC, j'espère que ça ne vous a pas trop dérangé d'y trouver des sales photos de vos soeurs et vos mères les putes, bande de fils de pute
138 points
Une fois j'étais à Chatelet, et alors que je me rendais à mon service de bénévolat pour aider de enfants pauvres et unijambistes, je suis tombé sur une fille qui semblait vraiment jolie au premier abord. J'essaie de la rattraper, mais sans courir pour ne pas paraître trop creepy. Quand j'arrive à son niveau, je vois qu'elle s'arrête (bon signe, je devient confiant), et elle se retourne vers moi.

Et mon dieu ce qu'elle était laide. Je sais pas ce qui m'a pris, mes yeux ont voulu me faire une sale blague, mais je vous promet que de loin elle semblait magnifique. Mais bref, je me trouve face à elle, et je vois dans son regard qu'elle attend que je dise quelque chose.

Merde, il faut que je me sorte de cette situation. S'en suit alors la discussion la plus illogique qui soit, j'ai fait tout mon possible pour avoir l'air d'un sale con, dans l'espoir qu'elle me renvoie chier et que je puisse courir loin de cette aberration physique. Je commence par lui dire que je l'ai confondu avec une asiat, que j'avais fait des études de psychologie et que je voulais étudier sa gestuelle de près etc...

Sauf qu'elle ne semblait par vouloir partir, alors j'ai décidé de monter le level de cringe, et j'ai commencé à lui parler de son corps. Comme je voyais qu'elle commençait à être mal à l'aise, je suis allé encore plus loin en lui disant que je la considérais comme ma propre soeur (je vous avoue que je sais pas d'ou elle est sortie celle-là). C'est à ce moment qu'elle a décidé de partir. J'étais enfin délivré du supplice, il ne me restait plus qu'à me laver les yeux au White Spirit.

Ah et à la fin j'ai voulu lui taper la bise, mais ça c'était juste pour délirer.

Pfiou qu'en j'y repense elle était vraiment dégueulasse
148 points
@Strange: fdp personne poste dans le g/ban, tout le monde le sait, presque autant que tout le monde sait que ta mère est une pute, fils de pute
104 points
@Nibbler: Tu trouves ça drôle de te moquer de moi ? Tu ne connais rien de ma vie, tu sais pas par ou je suis passé mon gars. L'école, le théâtre, le sport, toutes ces merdes j'y suis pas allé, moi je devais survivre. Tu sais ce que c'est d'avoir pour seul repas de la semaine un stylo bic ? Non mec, tu sais pas. Tu sais pas ce que c'est de devoir se battre nuit et jour pour pouvoir trouver un carton sur lequel dormir. Non, j'avais pas de maison, j'avais pas de parents, morts dans un accident de roller, j'avais pour seul famille un chien homosexuel et unijambiste. Mais j'avais des couilles mon gars, et même si je les ai plus à cause d'une ablation je sais toujours me défendre. Alors fais pas chier avec ton orthographe de mes brune, je suis un dur, un keum de la street, fais pas le malin avec moi, han han, une playstation dans la tête voila comment je te console, ay, quoi de neuf fouiny babe, yeah, redbull et vodka toi même tu sais
155 points
FO PAS RIR DE SA YA DÉ GEN KI SOUFFRE
186 points
Chargement...
Chargement...
Chargement...