Chargement...
Menu Groupes

Dark Souls, ce joyau

TooLong;WontRead : je parle de pourquoi j'ai accroché à ces jeux, de l'histoire de Solaire et Siegmeyer dans le premier opus, d'une théorie sur le troisième opus, et me propose même, si je vois qu'il y a des intéressés, de faire des box sur le background gigantesque de cette saga.

Bon, outre l'évidente morosité de ce groupe, outre le fait que la plupart des box ici ne soient là que pour partager vidéos de build potentiellement intéressantes et memes, la plupart tous basés sur o non mé le jeu é tro dur lel, l'un des principaux intérêt de la saga Souls est de proposer des histoires à tiroirs, très ouverte et libre d'interprétation.

Et votre manque de foi me consterne.

A mon grand regret, je n'ai pas ou très peu vu de box ayant pour but de discuter du lore, des histoires ou même des interprétations de cette dernière. Ce jeu, et ses suites, sont parmi mes coup de cœur vidéoludique et ont, pour moi, posé les bases de ce que doit être la narration par le gameplay. Aussi (et surtout parce que j'ai vraiment rien à de mieux à foutre la tout de suite) je vais m’épancher sur ce qui fait que dans cent ans, si la Flamme ne s'est pas éteint d'ici là, ce jeu sera vu comme l'on voit les grands classique aujourd'hui, alors que d'autres ne seront plus vu que comme un simple numéro au cœur d'une série.

Ainsi, je fais une tentative pour relancer les discussions sur le background et les théories, en vous partageant comment je suis devenu un vendu total de cet univers, l'un des moments qui m'a le plus marqué dans tout les jeux, ainsi qu'une théorie à propos d'un personnage.

Mais je vous parlerais de tout ça en commentaires, parce que la limite de ce groupe est 2000 caractères par box.
Dark Souls, ce joyau
Bons Plans
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
J'ai découvert la saga Dark Souls l'année de sa sortie sur pc, et au vu de ses trailers, l'ai tout de suite considéré comme l’antithèse parfaite d'un jeu sorti peu de temps avant et qui m'avait grandement déçu par sa facilité, à savoir Skyrim. Délaissant ainsi les pauses en plein combat pour manger 36 roues de fromages et les douces filouteries pour réussir à pwn des ennemis ayant la gentillesse de s'adapter à mon niveau, j'abandonnait Tamriel pour Lordran, où tout semblait plus froid, plus abandonné, plus cruel.

Après être passé par ce tutoriel t'abandonnant sans équipement ni conseils de base avant de te laisser à ton sort, j'explorais donc ces longs et tortueux couloirs et corniches, j'affrontais ces ennemis qui en voulaient chacun plus que le précédent à mon existence, je contemplais ce monde à l'agonie, apparemment déserté par une quelconque présence véritablement amicale. Malgré les défauts de gameplay, le portage fait avec le cul, les drop de fps dans certaines zones résultant dans l'abandon totale de zones de jeu compléte une fois certains passages déverrouillés et la mocheté des textures même pour l'époque, Dark Souls mettait déjà des claques par paquet de douze à son rival, et ce pour une très bonne raison : le rythme.

Les personnages amicaux, rares, se voulaient bien plus marquant.
La difficulté, ne se basant pas sur le niveau du personnage, était certes énormes et source de frustration, mais se voulait bien plus challengeante, et donc bien plus gratifiante une fois surmontée.
Le level design, fait d'escaliers, de portes, de clés, de leviers et d’ascendeurs, mais surtout de pièges, participaient implicitement à l'immersion et à la difficulté, prenant en contrepied les canons de l'époque en obligeant le joueur lambda à observer l'environnement pour éviter de se retrouver mort plutôt que de foncer tête baisser (recoucou Skyrim.)
L'univers, allant jusqu'à trouver une justification pour des éléments de gameplay tel que le repop après la mort, poussant même le bouchon jusqu'à te laisser comprendre ce qui pourrait arriver à ton personnage une fois la sauvegarde abandonnée.
Enfin, l'histoire, qui sembla absente et très flou à certains, qui qualifièrent même le jeu de creux pour un temps, ne t'étais pas balancé dans la tronche à des moments clés, mais devait être recherchée, interprétée, à un tel point qu'une partie complète du jeu pouvait être occultée à ceux ne faisant pas attention, pour que tout cela termine en une ironie dramatique à terme.

Ainsi, avec le temps, j'avais fait sonner les deux cloches, traversé la forteresse censé faire de ceux parvenant à la dominer un élu potentiel, et battu à grand peine deux chevaliers d'un royaume dont l'histoire me touchait au fur et à mesure que j'avançais. J'avais rencontré deux compagnons, portant le même fardeau que le miens, et prenait plaisir à voir ponctuellement que leur quête avançait elle aussi, au fur et à mesure que j'avançais dans la mienne. Les deux se caractérisaient par un optimisme à toute épreuve dénotant avec l'univers dans lequel nous devions frayer, le premier en quête de l'illumination jointe à notre ultime raison d'être en ces lieux, le second pour le seul plaisir de l'aventure, le premier m'apportant aide et main forte lorsque la situation le nécessitait, le second préférant attendre patiemment que les problèmes bloquant sa route se résolve toute seule, bien que rarement avare en présents et conseils.

Le hasard fit qu'au gré de mes quêtes, j'en appris un peu plus sur l'un d'eux et sur sa fuite vers l'avant prétexte à l'aventure, et que je retrouvais l'autre dans des situation mettant sa foi à rude épreuve. Ces deux coups de marteau enfonçait pour la première fois les clous dans le cercueil qu'est la leçon de ne pas devoir s'attendre à une fin heureuse lorsque l'on joue à un Souls. Poussé par ma propre envie d'aller plus avant et par mon expérience à attendre une boite de texte pour avancer dans leurs histoires respective, je sauvais l'un d'un piège qui nous aurais eu tout les deux, tandis que j'acceptais une nouvelle fois l'aide de l'autre pour terrasser une créature s'étant mise sur notre route.

Au final, alors que j'avais abattu les gros costaud qu'on m'indiquait d'abattre pour pouvoir compléter ma destinée, je faisais un dernier tour de ce monde hostile, pour voir si je n'avais rien laissé de coté avant d'en finir. Je découvrais ainsi un nouvel endroit, dissimulé sous un grand arbre, ainsi qu'un petit couloir ne menant à rien d'autre qu'une porte close.
D'un coté, je retrouvais l'un de ses compagnons, terrassé par sa fille, après qu'il ai finalement succombé à son propre désespoir, et je retrouvais d'un autre coté le second, tombé dans la folie après que sa foi l'ai finalement déserté, et me retrouvait au mieux à subir ses attaques, au pire à mettre un terme à ses désillusions.

Finalement, après avoir transpiré un peu des yeux suite à ces conclusions, je me lançais dans le dernier affrontement, tout cela pour transpirer un peu plus et pour achever mon premier first try de toute ma partie. Alors innocent puisque n'ayant pas eu recours à un guide et étant donc passé à coté du dlc et donc d'Oolacile, et sans avoir rencontré le second serpent, j'accomplis ma destinée et alimentait donc la Première Flamme.
Tout ça pour me jeter dans un NG+ directement derrière.

Ma seconde aventure fut bien différente, puisqu'aidé d'un guide ne serait-ce que pour m'aiguiller dans les quêtes de personnages et pour trouver l'entrée des zones cachées. Ainsi, je conclus cette seconde partie avec un compteur de mort ayant dépassé le double de celui de la première fin, mais en ayant d'un coté, sauvé un ami, ignoré l'autre suffisamment pour lui éviter une fin funeste, sauvé une ville et repoussé les abysses ... Pour choisir la même fin que la première, avec une point d'amertume cette fois-ci, ayant compris qu'au final, le choix importait peu dans cet univers.

Pour ce qui est de la théorie, elle concerne justement Solaire, et son avenir dans le troisième opus de la série, que je posterais en commentaire, parce que cette box est déjà suffisamment longue pour que je sache que peux de personne vont faire l'effort de la lire jusqu’au bout.

Si vous l'avez fait, bravo. Je vous renvoi à la question du tl;wr, et vous invite à vous aussi poster pourquoi vous avez apprécié ces jeux, les histoires des personnages qui vous ont marquées ou même les théories vis à vis de l'histoire en général.
@CaptainWaffle: "le choix importait peu dans cet univers."
Aucun choix ici, dans tout les cas tu te fais manipuler.
@Norra: Exact.
Beaucoup de gens continuent à débattre sur les fins, savoir laquelle est la "bonne" et laquelle est la "mauvaise", encore aujourd'hui, même si les jeux qui ont suivi ont donné des éléments de réponses supplémentaire.
Mais même à l'époque, je les voyais aussi mauvaise l'une que l'autre, même si celle de rallumer la flamme me semblait toujours la moins pire de deux.
@CaptainWaffle: Pour moi la meilleur fin c'est d'attiser le feu, parce que si tu laisse la flamme mourir tu condamne l'humanité aux abysse.
Mais attiser le feu c'est continuer un cycle voué a la mort...
@Norra: Attiser le feu, c'est reconduire le règne de la lignée des dieux et juguler l'humanité, comme la fait gwyn la première fois, en retardant l'arrivé du dark lord of humanity.

Ne pas l'attiser, c'est devenir ce dark lord, libérer l'humanité du joug de la lignée de gwyn, mais c'est aussi ignorer les événements de Oolacile et les mutations que subissent les humains une fois confronté à l'abysse.

Dans les deux cas, Dark Souls 2 et 3 nous confirment que dans tout les cas, la flamme finira par s'éteindre quand même, ou finira par être rallumé quand même. Ton personnage ne fait donc que perpétuer ce cycle, peu importe tes intentions.
@CaptainWaffle: Avec Ds3 et aldrich on aperçois une nouvelle possibilité aussi : l'age des grand eaux il me semble, mais ça fais un bail que j'ai pas jouer, j'irai relire la description des items pour éviter de dire de la merde.
@Norra: DS3 propose deux éléments nouveaux : la flamme profane et la mer profonde. Ces deux éléments sont assez mystérieux, et leur introduction en fin de licence l'est tout autant.

Perso, vu toute la relation qu'entretien la série avec la notion de cycle, j'y vois des extensions, respectivement de la flamme du chaos et de l'abysse. Le chaos se meurt dans DS3, et l'abysse est plus ou moins reconquise par l'humanité (la sable church dont le nom fr m'échappe, Londor et la "cité des pygmés" récemment annoncée), ce qui voudrait dire que ces deux éléments pourraient prendre la suite.

Après, il se peut aussi que l'age de la mer profonde ne soit qu'un gros clin d'oeil à Bloodborne, vu le rapport qu'entretien ce jeu avec les mythes de lovecraft.
@CaptainWaffle: C'est pas encore confirmé a 100%, il sont pas sur d'en faire encore un mais sinon c'est au mininum 5 ans pour un nouveau DS/ bloodborne.
Pour le coup l'eglise de Londor est assez bizarre parce que c'est Kaathe qui dirige le bordel ( les 3 soeurs sont sous ses ordres ) donc je sais pas si on peux parler de "reconquête des abysses".
Bloodborne j'ai jamais essayer, ça vaut le coup ? j'aime bien l'univers de lovecraft mais la mecanique avec les potion pour le heal je trouve ça un peu pourrie.
@Norra: Ouaip, j'en ai entendu parlé. Je cracherais jamais sur un Souls, m'enfin la, les histoires se suffisent à elle même, je vois pas ce qu'ils pourraient aller chercher de plus. Et il me semble bien avoir vu un truc où Miyazaki parlait de vouloir se lancer sur des jeux un peu plus joyeux.

Ah, c'pas faux. Après, Kaathe n'est qu'un simple agent, il est là pour foutre la merde, si il fallait vraiment chercher une source à l'abysse, faudrait chercher du coté de Manus/du pygmé. Ce qui voudrait dire qu'il ferait son retour dans cet ultime dlc, et potentiellement avec ses filles.

C'est aussi pourri que les cristaux de DS2, m'enfin on s'y habitue vite.
Le systéme de jeu est différent (puisque basé sur l'esquive et non sur le blocage/la parade), et l'univers est clairement léché. Moi j'ai kiffé.
@CaptainWaffle: Ouais miyazaki a d'autres projet qu'un souls pour le moment mais c'est pas un non.

Manus... j'espere pas le revoir lui...
@Norra: Pour l'instant, j'ai parié que si Ludleth était bel et bien un pygmé, on aura le vieux retournement de situation où il a un rapport avec/où il est LE pygmé et/ou Manus.
Concernant Solaire, on sait que son histoire se conclut dans le premier Dark Souls de deux manières possible : soit il finit par trouver son "propre soleil" dans les tréfonds de Lost Izalith en mettant la main sur la carcasse d'insectes faisant de la lumière, soit nous parvenons à le sauver, et il nous accompagne jusqu'au boss de fin lui-même, potentiellement prenant notre place pour raviver la Flamme et enfin devenir l'égal du soleil qu'il admire tant pour ceux d'entre nous ayant le plus d'imagination.

Le temps est une chose complexe dans cet univers, et c'est pourquoi dans Dark Souls 3, après ce qui est probablement des millénaires de ce cycle de mort et d'entretien du Feu, beaucoup d'histoires semblent se répéter alors que les Seigneurs fuient leurs devoirs et provoquent ainsi le réveil des Morteflammes.

Nous retrouvons ainsi des visages connus dans cette réalité, tels que Pat, André, Gwyndolin ... alors pourquoi pas Solaire ?

C'est pourtant quelque chose qui est possible. A Lothric, nous retrouvons des maux familiers, tels que la Flamme du Chaos et les démons, bien que ceux-ci soient à l'agonie. A un moment donné, il se peut qu'une fois de plus, Solaire, dans sa quête religieuse, ait une nouvelle fois suivi les pistes qui s'offraient à lui jusqu'à ce qu'il s'aventure sous terre une fois de plus.

Nous pouvons rencontrer un vers gigantesque dans cette zone, crachant des éclairs et possiblement corrompu par le Chaos. Dans le premier opus de Dark Souls, les créatures ayant corrompu Solaire en lui présentant une fausse image du soleil sont appelés Larves Solaires et sont elles aussi des créatures issu de ce Chaos. Il est donc possible que notre ami ait trouvé dans les profondeurs de Carthus des entités similaires, et une fin tout aussi funeste. Hors, que nous as appris Dark Souls sur le Chaos ?

Qu'il fait subir à tout ce qu'il touche d'horribles mutations. Quelaag, avant de devenir ce que nous rencontrons, ainsi que sa sœur, étaient des humaines, et sont devenues à demi araignées après avoir été corrompu par la Flamme du Chaos. Il en est de même pour Ceasless Discharge, qui d'humain est passé à cette horrible créature géante de racines et de lave.

Et qu'est ce qu'une larve, sinon un insecte encore en formation ?

Ainsi, Solaire, bien que son set d'armure soit disponible à Lige-Feu, est bien présent dans Dark Souls 3. Comme beaucoup, il a connu la fin dans les flammes du Chaos. Comme beaucoup, les mutations des flammes l'ont transformé en un être insectoïde, fait de racines et de flammes, ne conservant de son passé que ce qui le rendait puissant.
Lorsque nous recroisons ce chaleureux compagnon du premier opus, il est alors devenu un vers de sable géant, foudroyant tout ceux assez fou pour s'approcher, et, étant l'un des derniers esclaves du Chaos, gardent comme beaucoup d'autre avant lui la source de sa propre corruption.
Comme toi, j'ai découvert le jeu par moi-même, sans aucun guide, et assez récemment, la difficulté connue et reconnue de ce jeu m'ayant longtemps rebuté (après tout, je ne joue pas à un jeu pour en prendre plein le fion, bande de masochistes). C'est Popon qui m'a convaincu de m'y mettre, et je l'en remercie grandement !

Je n'ai joué qu'au premier (et touchoté le 3, mais pas assez de temps malheureusement pour m'y mettre sérieusement), et c'était une claque monumentale, j'ai connu des sensations que je n'avais jamais connu dans aucun autre jeu : la souffrance, la haine, la rage (je ne rage jamais sur des jeux), mais aussi la satisfaction (intense, j'entends, proche de la jouissance parfois), la tristesse, l'émulation.

Au final, mon caractère qui aura été le plus exacerbé, c'est ma passion pour l'exploration , l'envie d'aller toujours plus loin, et j'ai été servi par un univers qui répondait admirablement bien à cette attente. Quelle ne fut pas ma surprise de vaincre le Golem de Fer au sommet de la forteresse et de découvrir une ancienne cité qui n'attendait que d'être explorée ! Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir ce passage secret derrière la tapisserie de la cathédrale ! Quelle ne fut pas ma surprise d'entrer dans l'antre de cristal de Seath ! Et bien d'autres endroits incroyables, de boss surprenants (Sif ♥), ...

Concernant l'histoire, je ne l'ai malheureusement pas bien compris la première fois. C'est en regardant des théories sur l'univers que j'ai réalisé la grande profondeur de ce que j'avais fais. J'ai recommencé une partie en NG+, mais j'ai été confronté à une trop grande difficulté, et je n'ai pas suffisamment de courage ni de patience pour continuer. Mais à l'occasion, je recommencerai une nouvelle partie afin de comprendre de moi-même tous les tenants et aboutissants de ce sublime univers.

TL:DR : C'est cool Dark Souls
@hypobhagne: Sif, c'est un créve-coeur.
Et c'est encore pire quand tu as fait le dlc avant de l'affronter.
Y a des gens qui sont allé jusqu'à modder le jeu juste pour pouvoir squizzer son combat et récupérer l'anneau qu'il loot sans avoir à l'affronter.
Et ça se comprend. L'une des forces principales de ce jeu, c'est de parvenir à te faire sentir coupable d'abattre des boss pourtant bien plus costaud que toi.

Au niveau de l'histoire, c'est vrai qu'elle est assez discrète dans le premier opus. Si t'as l'occasion de continuer le 3, elle est bien plus facile à cerner, et des liens quasi direct avec celle du 1 (ce qui veut dire que tu peux squizzer le 2 sans trop de crainte).
Mais effectivement, le NG+ tabasse. Je te conseille vivement de testouiller une nouvelle partie, si tu veux partir à la recherche de l'histoire.

Ce jeu est une sacré tuerie ouais dans les sens du terme. J'avoue que c'est appréciable de découvrir l'histoire par soi-même ! Par contre contrairement à toi, je m'étais renseigné sur le déroulement de l'histoire. Mais au final, ça n'enlève pas le plaisir
@Mezut: A l'époque où j'ai fait le premier jeu, j'ai tout fait pour ne pas me spoiler ni avoir besoin d'un guide (ce qui à résulté en de longues heures d'errances pour trouver l'accés d'une zone pourtant disponible en early game, mais mon autisme est une histoire pour un autre jour) et j'ai torché ma premiere run en ayant a peu prés compris le gros de l'histoire tout seul.

Pour la deuxieme, un guide m'a fait découvrir tout ce que j'avais raté, j'ai commencé à coller les morceaux de ce qui me manquait pour faire une histoire cohérente dans ma tête.

Une des grandes forces de cette série est aussi le fait que tu puisse interpréter certains passages différemment, grâce aux flous volontaire sur certains points.
Le truc que je comprend pas dans l'histoire c'est pourquoi tout le monde considère ceux qui on attiser le feu comme "mort" ?
Parce que c'est jamais dit clairement que la flamme te consume entièrement et ludleth est encore en vie, donc je suppose que tout les héros des ancien DS sont potentiellement présent dans DS3, juste qu'ils restent discret.
Pour solaire je doute qu'il sois devenu le vers des sables, simplement parce que rien n'indique que ça puisse être lui, alors que pleins d'indice sont mit en évidence dans ce genre de cas.
Et pour la fin de solaire dans Ds1 miyazaki aime a penser que solaire a attiser la 1ere flamme et est donc devenu son propre soleil, mais l’interprétation est propre a chaque joueurs.
@Norra: Je pense que beaucoup de gens considérent comme "mort" ou dans un certain état de Hollow ceux ayant attisé la flamme car nous n'avons jamais vu et rencontré qu'un seul personnage à l'avoir fait jusqu'ici, c'est à dire Gwyn. On nous explique qu'il s'est sacrifié pour rallonger l'age de la lumiére, et lorsqu'on le rencontre, il a été consumé par la flamme, et agit de la même manière qu'un Hollow : rien d'autre qu'une attaque directe à l'attention de ce qui approche.
Théoriquement, les Seigneurs de Cendres du 3 sont eux aussi parvenus à rallumer le feu en leur temps, et leur attitude est exactement la même que Gwyn.
Et ces personnages ont un charisme et un présence telle qu'on oublie facilement l'existence et le rôle de Ludleth, qui est pourtant lui aussi un Seigneur. Ma théorie, c'est que le feu consume bel et bien celui qui le rallume, mais n'agit en rien sur leur comportement.

Gwyn était terrifié par la fin de l'age du feu, a brûlé vivantes ses légions de chevalier et a attendu des siècles auprès de la flamme, et a perdu espoir à un certain moment, devenant Hollow.
Aldricht était déjà une créature monstrueuse dévorant tout ce qu'elle pouvait trouver sur son passage, et il est sous entendu qu'il a été forcé à devenir un Seigneur.
Les Veilleurs ont brulé leur ame en commun pour devenir Seigneur, et se sont rendus compte par la suite que leur propres rangs étaient infectés par l'Abysse, et sont devenus Hollow suite au desespoir de devoir s'entretuer continuellement. Pour Yohrm, c'est un peu plus confu, il s'est sacrifié pour limiter l'avancée de la "flamme profane" que l'on trouve devant sa salle de boss, mais je suppose que puisqu'elle est toujours là, il est devenu hollow pour ça.
Quand à Lothric et Lorian, Lothric n'a jamais rallumé le feu mais ne l'a pas encore fait, est toujours sain d'esprit, et son frére a perdu la raison aprés avoir reçu la malédiction de son frere, ce qu'il lui a fait perdre la raison et l'a paralysé.

J'espere vraiment qu'on va avoir plus d'info sur Ludleth dans les dlc.
Vu sa taille, je mettrais ma main à couper qu'il a à voir avec le Pygmé de DS1.

Concernant Solaire, j'ai exposé mes arguments dans l'un de mes commentaires, même si je concède que c'est beaucoup de supposition sur assez peu de preuves le prouvant (contre presqu'aucune prouvant le contraire, cela dit) je rajouterais plus que l'univers grimdark et l'idée du si quelque chose d'horrible peut arriver dans un souls, alors il y a des chances que ça arrive collent parfaitement avec cette théorie, ne serait-ce que pour moi.
@CaptainWaffle: Je suis d'accord que Gwyn agit comme un hollow mais il me semble que la malédiction ne touche que les Hommes or il fais parti de la race des seigneur.
Pour Yhorm j'ai pas compris: il se sacrifie mais c'est son peuple qui a périt ( tout les corps dans son arene )
Pour aldrich il agit comme il a toujours agit, ludleth a garder son coté humain, donc je sais pas si la flamme consomme vraiment la personne ou si ça dépend des héros : ludleth est infirme + cauchemar mais il reste sain d'esprit alors que Gwyn, Yhorm sont simplement devenu hollow.
Et la marque sombre, comme la 1ere flamme rend hollow ( sauf dans certain cas )... Et si la 1ere flamme était elle meme la marque sombre ?
@Norra: L'histoire de Yhorm est la plus floue pour moi, mais de ce que j'ai cru comprendre, son peuple le méprisait. Soit parce qu'il est géant (et descendant des conquérant géants du 2, donc ayant potentiellement pris le pouvoir par la force) soit parce qu'il était contre le culte de la flamme profane qui grandissait dans son royaume, soit parce qu'il a lui même participé au culte de cette flamme. Ce qui est sur, c'est qu'il s'est sacrifié et à attisé le premier feu pour contrer la flamme profane (en combattant le feu par le feu donc), ce qui voudrait dire que les montagnes de corps brûlés dans son arène sont soit les humains qu'il a consumé, parce que la première flamme n'accepte que les âmes humaines, soit les anciens cultistes qu'il a incinéré pour les punir.

Pour la malédiction de la marque sombre, c'est une grande question qui date du premier. A l'époque, je pensais que c'était gwyn qui avait lancé cette malédiction, comme une mesure de plus pour réprimer les humains, voir même Nito, histoire de parfaire son fabuleux manteaux d’âmes. Dans le 2, on apprend que la malédiction se réveille chaque fois que la première flamme commence à faiblir.
J'ai pas souvenir de quelque chose disant que seuls les humains peuvent porter la marque sombre, mais je me souviens que certains ont choisi de la porter (solaire a choisi de devenir porteur de la marque), donc il est possible que gwyn et yhorm aient été touchés.

Je pense que rallumer la flamme ne fait pas necessairement de toi un Seigneur. Donc tout ceux l'ayant déjà fait, nos personnages compris, finissent dans la conscience collective du Soul of Cinder. Les Seigneurs des Cendres sont des êtres qui étaient déjà puissants avant de devenir Seigneur, donc ça a pu leur permettre de garder un semblant de conscience, je suppose.
Emixam
m
Je viens juste réagir à ça "A mon grand regret, je n'ai pas ou très peu vu de box ayant pour but de discuter du lore, des histoires ou même des interprétations de cette dernière."

C'est "normal" que ça soit le cas je dirais, étant donné que les jeux sont sortis depuis un petit moment déjà, et que le lore a été retourné dans tout les sens, les joueurs le connaisse, ce genre de discussion peut être présente à la sortie du jeu, ou avec la venue d'un nouveau dlc, mais ça s'arrête là. Rajoute le fait que personne ne joue au même rythme, et que les plus lents sont "obligés" de se couper de toute communauté liée aux jeux pour pas se faire spoil, ça devient difficile de partager le lore sur des sites.
En plus du ça il y a tout les youtubeurs qui traitent du lore (VaatiVidya par exemple), au final on se contente d'eux si on veut en apprendre plus, et y a leurs communautés pour en parler du coup.

Puis enfin on est sur choual, et d'expérience je sais que pour faire participer des gens c'est proche de l'impossible, surtout si ça implique de devoir lire ou écrire plus de 3 lignes. Preuve en est ta box, une vingtaine de pos, et seulement 3 personnes (autre que toi), qui ont apporté leur avis.

Après si tu te lances dans ta série box, mp moi si jamais t'as besoin d'une plus grande limite de caractère, je t'arrangerais ça pour que ça soit plus agréable et que t'aies pas besoin de couper pour mettre la suite en com.
@Emixam: Sur beaucoup d'autres sites, les boards de discussions sont encore active, quitte à ressasser des éléments des premiers jeux, et il ne se passe pas une semaine sans qu'un gars de deviantart ne poste un comic creusant dans de possibles directions. Donc certes, les jeux commencent à dater, et Vaati, Papango et bien d'autres ont quasiment fait le tour des sujets, mais c'est toujours intéressant d'avoir des avis neuf de joueur s'y étant mis récemment, et je trouvais justement que c'était dommage de ne pas retrouver ce genre de discussion ponctuelle sur choual.

Je sais bien qu'en dehors de certains groupes, il est difficile de faire partager et d'impliquer les gens plus que de simplement donner leur avis, mais comme tu dis, y a 3 personnes qui sont venu donner leur avis, pour une vingtaine de up. C'est déjà pas mal pour ce qui est de taper la discut, sachant que comme toi, des gens peuvent venir juste pour intervenir, ne serait-ce que sur un passage en particulier !

Ca marche, je n'y manquerais pas. Pour le moment, je suis pas mal pris niveau boulot, mais je te tiens au jus si je me lance là dedans !
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus