Chargement...
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Apparemment lui aussi mal interprété d'ailleurs puisque sang impur désignerait, d'après Casali, le sang du tiers état (le peuple) par opposition au sang pur des aristocrates, invité à rejoindre les rangs (abreuver les sillons), et non pas une invitation à occire les étrangers comme on l'entend souvent (jane oskour)

https://books.google.fr/books?id=aRgudus1bJUC&printsec=frontcover&hl=fr#v=snippet&q=sang%20impur&f=false
@tuFek: Du coup, ça veut dire "allons gaiement nous faire massacrer", avec peut-être une pique lancée aux aristocrates qui eux ne versaient pas leurs sangs pour la patrie ?
@Aleks: edit: C'est ça, tous les prolos peuvent venir grossir les rangs pour aller chicaner l'Autriche. Mais je mettrais pas ma main au feu pour la pique par contre. Je me trompe peut-être mais Rouget de Lisle, qui l'a composée, était un officier donc sûrement plus proche de l'aristocratie que du peuple, et la marseillaise doit son nom aux fédérés marseillais qui étaient aussi une milice bourgeoise à l'époque.

Mais il faudrait la confirmation d'un choual historien parce que je dis ptetr de la merde.
@tuFek: D’après un autre historien spécialisé (JC Martin) dans l’époque de la Révolution. Sang impur veut bien dire ce que ça veut dire cad sang de l’ennemi
https://blogs.mediapart.fr/jean-clement-martin/blog/100116/quun-sang-impur-abreuve-nos-sillons-propos-dune-mauvaise-querelle
Je sais plus trop qui croire pour être honnête, l’histoire est malheureusement quelques choses de pas très factuels
@Jikso: Ouais Guillemin le répète assez souvent: on ne peut pas être objectif en histoire parce que ça reviendrait à considérer les faits comme des objets. Il y a donc toujours un parti pris mais on peut toujours le questionner quand on se fait son propre avis. "Le doute est le sel de l'esprit" comme dirait Alain.

edit: c'est dommage, l'article ne donne aucune information sur les auteurs des citations, donc impossible de les remettre dans leurs contextes. Et le lien vers stanford est down.
@tuFek: c'est fou, y'a toujours quelqu'un pour balancer ça dès qu'on critique la marseillaise …

On croirait entendre ceux qui réinterprètent la bible pour cacher les passages qui crachent sur les femmes sérieux …

Perso ça m'a l'air foireux au possible cette vision des choses, mais ça doit déculpabiliser ceux qui sont fiers de leurs patrie j'imagine

edit: et super l'extrait au bout de ton lien: si on ne «ressent pas d'émotion» à la lecture de certains événements historiques français, ben on est pas vraiment français, sympa

mais j'avais pas tilté tout de suite: «l'histoire de la france interdite», en fait c'est une ref a laurent obertone, ceci explique cela
@etpuismerde: merci d'avoir edit parce que ton premier message apportait pas grand-chose à part de l'indignation.

Intéressant, j'avoue que je ne me suis pas trop penché sur le background politique de Casani (j'aurais p-e dû effectivement) et je connaissais pas Obertone. J'ai peut-être pris un peu vite l'argument d'autorité de son statut d'historien sans aller plus loin.

En tout cas, ça prouve pas qu'il ait tort mais ça jette quand même un doute sur ce qu'il dit ou sur les intentions qu'il y a derrière. Faudrait voir qui d'autre confirme cette hypothèse, je vais continuer à creuser du coup.

edit: Par contre, autant la source pose question, autant ça peut pas être un clin d’œil à Obertone qui n'avais pas encore écrit son livre la France interdite.
C'est toujours moins abusé que votre " Chant du Départ" qui contenait le passage suivant où les mères des soldats s’adressaient à leurs fils :

De nos yeux maternels
Ne craignez pas les larmes
Loin de nous de lâches douleurs!
Nous devons triompher quand vous prenez les armes:
C'est aux rois à verser des pleurs.
Nous vous avons donné la vie,
Guerriers, elle n'est plus à vous;
Tous vos jours sont à la Patrie:
Elle est votre mère avant nous.
Chargement...
Chargement...