Chargement...
Menu Groupes

Et si les hippies avaient raison, que feriez-vous ?

Je bosse en ce moment sur une modélisation abstraite de la structure de notre univers (une partie de puzzle avec les connaissances scientifiques actuelles, suivant un fonctionnement assez proche de la théorie de la gravitation quantique à boucles pour les intéressés).

En en tirant le point final ce matin, je me dessine un petit "signe hippie" (l'unicode ne passe pas :'( ) et retrouve, par surprise, la quasi-forme de la particule modélisée qui serait le noyau fondateur de la matière et de la gravitation (pré-atomes), ainsi que son petit électron en orbite. D'où ma question.
Et si les hippies avaient raison, que feriez-vous ?
Bons Plans
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Ouais c'est pas faux.
gowap
op
@Tokooran: Mec, si tu savais comme tu as raison. J'en viens à me demander si les névroses sont pas dues à des taches incontrolees en background
@gowap: Oh la la mais tg
@gowap: Mais du coup s'il a raison, c'est un hippie ?
gowap
op
@Tokooran: Bwa, rendez-nous ce bon vieux Toko. Ce pd de ptit ours bien léché ♥
gowap
op
@Dune: Nous avons tous un petit hippie caché au fond de nous, ridant sur la vibe des pulsations gravitationnelles de ces exactes particules
Dis moi... Tu serais pas venu étaler ta science comme on étale sa merde sur les murs quand on a 1 an ?
gowap
op
@Mari0: Non, ça va plus loin que ça. Je ne parle pas des hippies pour rien ici :)

(Et pis g/csb, ca va)
gowap
op
@Mari0: En un sens, j'en viens à te demander: Qu'est ce que tu penses vrai physiquement (par expérience ou autre), que la science n'explique pas (encore) :)
Les hippies aiment vivre nue, il m'en faut pas plus
@BarbaraGourde: Ceux qui n'aiment pas vivre nu n'ont rien compris à la vie.
La vraie question qui se pose serait plutôt : comment tu tires un point ?
gowap
op
@lapinbilly: Ça c'est une autre question, dont je suis en train de dev une appli web de visualisation, car c'est foisonnant bien que très simple
@lapinbilly: Bah et si c'est un gros point et que t'as pas de gros stylo !
@gowap: déja ta box, c'était pas limpide, mais alors la...
Je sens bien que je connais tous les mots de ta phrase mais j'arrive pas a trouver un sens
@gowap: Prends exemple sur Barbara, elle explique bien elle !
gowap
op
@zebrotron3000: Tu as raison, jvais commencer par le début.
Étant un gros ex-matheux passionné de sciences, au chomage pour raisons maladie bientot terminée, je me suis lancé un petit jeu d'est prit il y a 3 semaines où je me pose la question: "Comment faire fonctionner les lois de physique si ce qu'on appelle vide n'est pas vide ?".

En poussant un peu ( vraiment pour le fun au début), jme suis retrouvé à exprimer simplement le principe d'incertitude d'Heisenberg malgré moi, eeeeeet ... plein de choses. Simplement et élégamment.

Plus j'affine, plus elle s'améliore. Le tout d'une manière récursive et élégante, ce qui me conforte dans l'idée d'avoir mis le doigt sur quelque chose. Mais qui a des sacrées implications.

Mais comme ces implications n'ont de sens qu'une fois la chose visualisée, je vais utiliser mes talents d'info pour créer une app permettant de visualiser grossièrement la simplicité, la beauté et l'élégance de ce qui nous forme.

Full disclosure: Cette modélisation implique que notre univers est un volume fermé sur lui-même dans un environnement bien plus vaste, dans lequel il ressemble sûrement à un trou noir. Et c'est bien pour cela qu'il est courbé sur lui-même.
Pour faire simple :)
gowap
op
@lapinbilly: J'viens de comprendre ta question: D'un geste sauvage et salvateur
gowap
op
@Dune: Je vais regarder, seems interesting.
Mais tu sais, je me pose réllement des questions, parce que la modélisation est réellement simple, et qu'elle s'avère réellement efficace. Avec des implications et des représentations à en faire bander et jouir ce rageux de Toko.

Bonne box sur ton expérience btw, merci d'avoir pris le temps ! :)
gowap
op
@Dune: Ok là ça parle de possibilité mathématique, là je parle d'un moyen de l'expliquer et le représenter simplement par les mouvements de la structure qui porte la matiere, mais que la matiere perturbe par ses propres intéractions.

En partant de là, on obtient que toutes les forces que nous ressentons dans la nature et expliquons par les lois de la physique sont en fait la manifestation de courant dans la structure, que nous pouvons percevoir car portant de la matière (qui du même fait, modifient les ondes. Comme pour les photons par exemple, les altérant la plupart du temps mais capté et transformé en un signal compréhensible par le cerveau, via les yeux, pour faire la vue.)
J'ai rien bité.
gowap
op
@MrOasis: Check la vidéo de Science Etonnante sur la Gravitation à quantique à boucles. Il me semble qu'elle est plutot cool, et c'etait le sujet de thèse du gars de la chaine.
Could blow your mind
T'aurai une photo histoire qu'on se rende compte ?
gowap
op
@Mesan: Paie mon paint skill, mais en gros en croisant un peu avec wiki, ça devrait aider

Edit: L'électron est scientifiquement hypothétique pour le moment, mais j'aime bien cette forme. Le champ en bas est hypothétique de base aussi, mais c'est une telle structure "infinie" qui pourrait bien expliquer le pourquoi de la gravité en la déformant.
La matière (ce qui a une masse en gros) suit cette déformation car portée par elle jusqu'à une certaine échelle de taille, puis lorsqu'elle est plus dense localement, commence alors à être la source de cette perturbation influant sur son milieu, et donc sur ses propres degrés de liberté)

Comme ce que je viens de dire doit te paraitre chinois (et c'est normal). En gros, quand la matière s'est assez agglomérée en un point, si elle se deplacait tout droit sur une règle, la règle se déformerait à son passage, et la matière suivrait cette déformation dans le même temps.


gowap
op
@Mesan: Et en prime, une représentation (totalement fausse, c'est juste pour visualiser :D) de la déformation en 2D.

Chaque espace entre les bosons détermine le chemin que peut prendre l'ensemble de protons pour se déplacer (en bousculant un peu grâce à sa propre gravité sur les autres voisins).
Le chemin que tu vois n'est pas droit. Mais pour les protons il l'est, parce que ces bosons sont pour la matière comme chaque dent d'un engrenage, mais permettant de bouger en 3D.

La matière passe entre comme elle peut, avant d'être lourde et de rouler dessus (en les attirant localement par gravité et en les repoussant par le mouvement. Formant comme un courant d'air (que l'on sent quand il y a de l'air)

Et c'est ça qu'on appelle la déformation de l'espace-temps (et dans notre univers, elle est majoritairement circulaire à différentes échelles, ce qui explique bien l'aspect cyclique des mouvements liés à la gravitation dans notre univers)
gowap
op
@Mesan: Comme quoi, tu m'as fait penser à une visu d'engrenage 3D, ce qui schématiserait très bien le mouvement.
Chacune de ses boules roule l'une sur l'autre, mais à distance et le tout en 3D. Comme les amas cellulaires en quelque sorte. Thx !
Pourquoi la gravitation quantique à boucle plutôt que la théorie des cordes ? C'est une vraie question, je suis pas fan de la théorie des cordes, ce que les modèles annoncent pour la fin de l'univers me filent le cafard contrairement à la gravitation quantique :-)
gowap
op
@Jeanbalek: Alors, c'est le côté amusant et comme t'as l'air de suivre, je suppose que notre univers est potentiellement vide ou un ether (au sens y'a qch, mais osef) mais saturé de bosons de Higgs, interagissant entre eux (definissant la structure, et interagissant avec la matiere pour former à terme un proton/neutron au hasard des choses).

Pourquoi le boson de Higgs ? Car il a été prouvé et démontré que cette particule est responsable de l'expression de la masse (et donc de la gravitation). Si nos atomes n'en étaient pas composés, pas de gravitation.

Je dis ça, car:
- La gravitation quantique à boucle pour expliquer la propre courbure de notre espace-temps (de notre univers), et donc en le modélisant comme recourbé sur lui-même (donc comme une sphère, et comme sur Terre, si tu vas toujours tout droit, tu décris finalement des cercles et donc peux faire des tours infiniment).
Le côté intéressant est qu'il faut tant d'énergie et de masse dans le système pour que, localement, tout ces constituans se réorganiseraient de manière indépendante avec des nouvelles constantes d'espace-temps, au gré des conditions énergétiques etc.

- La théorie des cordes expliquait très bien l'interconnexion de ces bosons entre eux par 3. Nombre 3, car ce boson est composé de 3 tiers de charge électrique, et que notre monde est en 3D.
Mais finalement, la modélisation fonctionne mieux en leur laissant liberté. Donc plutot les cordes pour bien visualiser et se les représenter, et notamment leur interaction momentanée entre eux. Qui expliquerait alors le pricipe d'incertitude d'Heisenberg, dans le sens où la matière perturbant sa structure de représentation 3D, la structure ayant changé localement, on ne sait plus expliquer sa position. Et vice-versa.

Le "sans-fil" (si j'ose dire ^^) me parait plus logique pour expliquer les phénomènes de courbures d'espace-temps extrèmes comme près des trous noirs.

Ça reste bien sûr à prendre avec des pincettes, mais en partant de ça, on retrouve un déterminisme (basé sur le hasard et la composition du milieu pour toute la physique de l'atome).
Parce que bien sûr, je n'ai fait que jouer et affiner avec les concepts comme des legos
gowap
op
@Jeanbalek: Le côté cool de tout ça, c'est qu'on n'aurait pas vraiment besoin de modéliser notre univers dans une dizaine de dimensions car en fait, notre univers observable serait renfermé sur lui-même ("créant" localement 4 nouvelles dimensions d'espace-temps dans l'environnement qui le contient).

Et faut encore ajouter tous les espace-temps renfermés dans notre univers qu'on connait par les anomalies.
Toutes ces dimensions ne seraient pas nouvelles, mais comme quasi-indépendantes localement sur un laps de temps et en ayant une expression différente.

Et il reste bien sûr toujours possible qu'il existe d'autres dimensions qui n'ont aucun sens pour la matière pour le moment (une dimension étant un degré de liberté possible pour modifier qch)
@gowap: Et du coup tu te sert de quoi en terme de logiciels et matos pour faire tourner ces calculs ? T'as un super calculateur ? Un HPC ? Un simple PC ou des serveurs avec des CPU/GPU ?
gowap
op
@Jeanbalek: Pas de calculs pour le moment, c'est du conceptuel couché sur papier avec affinage. Je sais, tous les physiciens te disent qu'on ne peut comprendre l'atome sans les maths, mais leurs maths représentant l'univers des possibles (par rétro-ingénierie en fait) ne permet pas de trancher.
En modélisant dans le sens inverse (pas trop fausse), ça peut donner un moyen aux scientifiques de raffiner cet ensemble des possibles, et d'avoir des lois plus déterministes en expliquant leurs résultats actuels.

Du coup, j'en suis arrivé à reclassifier les forces selon la structure sur elle-même (bosons Higgs), matière sur structure, structure sur matière, matière sur matière.
Au lien d'en faire une simple pile, j'en fais un système dont les ingrédients de l'un, forme les autres. Et à notre échelle, ça explique que ce soit tant le bordel à analyser.

En d'autres termes, je reviens à dire que les fermions (quarks) seraient des corps étrangers dans un environnement, interagissant avec ce milieu. Les photons et électrons seraient du milieu.
(Les fermions sont les particules possédant l'intéraction forte, ce qu'on pourrait appeller matiere -> meme si les atomes sont une resultante de le bordel au-dessus).

Mais j'aime beaucoup la théorie des cordes (corpuscule), et sans fil (ondes). On retrouve finalement la dualité habituelle :)
gowap
op
@Jeanbalek: Mais sinon, en terme de modélisation pur à terme, il faudra du quantique car le tout est extrêmement récursif, tout en déformant simultanément son environnement. C'est à dire qu'un papillon au Japon peut réellement créer une tempête aux US, sous certaines conditions, si tu veux. Et faut le modéliser, donc temps de calcul supplémentaires.

Si tu observes le schéma de champs et la particule en elle-eme, tu devrais trouver une particularité qui t'expliquera pourquoi notre info actuelle n'est pas (encore) capable de modéliser le bousin dans des temps raisonnables :)


gowap
op
@Jeanbalek: Pour la dualité: Ça se comporte mathématiquement comme des cordes, et cela s'explique sûrement du fait de force électro-statique ultra-localisée entre les pointes de chaque boson et les electrons des bosons environnants.
Cette agirait comme une barrière (et suivant ton énergie, soit tu passes la barrière, soit tu dérives, ....)

Ce qui commence un peu à expliquer du même coup, la théorie des quantas , et tous les quantums d'energie que l'on connait :)
Chaque mouvement d'une unité serait comme passer une maille du filet electromagnétique, tout en le déformant localement au passage suivant notre masse.

Chaque pointe faisant 1/3e et l'electron -e, on retrouve la neutralité de charge mais cette fois dont l'équilibre est centré sur les électrons (chaque pointe faisant 1/3e étant attirée vers le pole negatif, et appartenant à un boson différent)
Ce qui exprime que la déformation de l'espace-temps est due à l'influence de la matière sur ces électrons, qui eux déforment les bosons environnements en attirant leur "pointe" (Spaghettification :) ). Comme chaque pointe représente une direction de l'espace 3D, cet espace est déformé à cette échelle (on serait donc tous toujours un peu en train de glitcher :D)


Pour imager tout ça, cela revient à dire que nous serions dans un labyrinthe de grotte (à échelle protonique) et qu'à chaque "unité de temps", chaque point de l'espace se réorganise modifiant les espaces de liberté au moment t.
Prends maintenant un réseau simples de grottes continu dans le temps avec un flux ininterrompu d'electrons, n'obtiendrait-on pas le courant électrique ? :)

C'était du raw, et la conclusion devrait t'aider à comprendre la particularité de la particule dans mon comm' précédent.

En conclusion, à quelques implications mathématiques théoriques près, les deux idées sont vraies. Car les 2 ne traitent pas du même référentiel :)

Et c'est ce qui serait beau avec cette modélisation, la physique dans son ensemble serait vraie, mais incomplète, à toute échelle. Elle partirait seulement d'un champ de particules dit parfait, auquel il faut ajouter les altérations de mouvement de la matière selon ses densités locales.

La matière priverait chaque particule de ce champs de degrés de liberté, suivant des formes différentes selon la masse locale de matière, et c'est ce que nous étudions depuis la nuit des temps. Il ne resterait plus qu'à "transcender" tout ça
Eddy Malou ?
gowap
op
@Misan: Le 6eme est g'atuit
C'est quoi ton taf ?
gowap
op
@LeNouveau: Ingé logiciel, ex-prof, potentiel futur entrepreneur en ESS
Les hippies sont cools dans "mandy".
gowap
op
@boulbi: Ils ont l'air de bien vibrer les tripes à l'air. une véritable transe
L'est bien le film ?
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus