Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



La pédophilie, parlons-en.

Vu qu'on a eu deux box à la suite qui parle de pédophilie ( de près ou de loin ) j'aimerai partager mon point de vu sur la pédophilie.

Déjà, avant qu'on me prenne pour le personnage que je joue sur le site, un acte pédophile est l'un des trucs qui me dégoutte le plus, et je ne cautionne pas du tout ça.

Mais être un pédophile est-il un crime ? Ne serait-ce pas juste un fétichisme un peu obscure ?
Quand on parle de pédophile, on pense rapidement à un être ignoble qui mérite la peine de mort.

Je pense que le réel problème, c'est qu'on diabolise les pédophile de manière injuste. Parce qu'au milieu de ces personnes, ils y en a qui doivent être conscient de leurs goûts malsains, et qui voudrait être aider, qui voudrait en parler, mais qui n'osent, car les pédophile sont très mal vu ( à juste titre, bien évidemment).

Il y a pas si longtemps, je suis tombé sur un article qui disait que la ville de Toulouse avait mis en place un numéro vert pour les personnes qui ont besoin de parler de leurs pulsions. Et c'est un grand pas en avant, et je me demande comment ça se fait que ça n'a pas été mis en place avant en France, quand je vois que ça existe déjà dans d'autre pays. C'est un peu comme ça que je vois la solution pour réduire les actes de pédophilies. Même si ça ne les supprimera pas.

Aussi, parlons du sujet un peu délicat des mangas avec des filles très jeune ( je n'écrirai pas le L-world, sait on jamais ). Je pense que ça peut-être un échappatoire pour certaines personnes qui pourrait assouvir leurs pulsion en regardant ce genre de choses. Tout comme les poupée sexuelle ultra controversée du Japon.
Par contre, ça c'est à double tranchant, soit le mec se trouve satisfait avec ces images, et on peut éviter des victimes, soit le mec se retrouve encore plus frustré et passe à l'acte. Mais pour moi ce genre de mec passerai quand même à l'acte à un moment ou à un autre.

Par contre pour les vraies photos/vidéos pédophile, je trouve ça horrible, et en regarder, c'est être complice avec la personne qui les a réalisé.

Bref, merci d'avoir lu

Edit: Si c'est trop limite Saian, supprime mais me ban pas stp :(
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Si les enfants arrêtaient un peu aussi de faire les aguicheurs genre "monsieur je sais pas faire mes lacets gniagniagnia...". Ya pas de pédophiles, ya que des enfants faciles.
Il existe en France une association, l'oiseau bleu je crois qui aide les pédophiles avec des groupes de paroles, c'est une affaire privé et il semblerait qu'il y ait eu des dérives la dedans, sinon il existe les forum des virtous ped ou de nombreuse personnes se déclarant comme pédophile se retrouvent pour échanger, se donner des conseils pour résister, parler de leurs histoire et pour beaucoup c'est une soupape de sécurité.

La pédophile est une orientation sexuelle comme une autre, a ceci prêt que c'est illégale, on ne devient pas pédophile! Maintenant, le tabou qui règne la dessus est vraiment dangereux parce qu'il empêche tout initiative pour une meilleure prise en charge beaucoup de pédophile aimerait avoir un suivi mais ont trop peur d'aller un psy, médecin ou autre. Et il ne faut pas penser que la pédophile est une exclusivité masculine, des associations de luttent estiment qu'au moins 20% des actes pédophiles sont faits par des femmes, sous couvert de soin, et ca c'est encore plus tabou
Ixef
op
@Divico: ouais mais pourquoi ils font pas de sensibilisation à la télé ?
@Ixef: Je sais pas trop, un mélange entre la tabou et le fait que ce soit quelque chose de plus au moins accepté en France
@Ixef: "Vous aussi vous rêvez d'enculer des petits garçons ? Venez en discuter avec nous au numéro vert 0800..."
Ixef
op
@Amok: ouais vu comme ça...
@Ixef: Plus sérieusement, aucune émission en voudrait comme annonceur, et pour un reportage, même s'il y a déjà dû en avoir, c'est assez coton quand même. Je pense que beaucoup de chaînes auraient peur d'être amalgamée comme défenseurs de pédophiles.

C'est assez paradoxal quand à côté de ça, des mecs comme Fredéric Mitterand ont aucun remord à le dire ouvertement et ça passe comme une lettre à la poste.
@Divico: "une orientation sexuelle comme une autre, a ceci prêt que c'est illégale, on ne devient pas pédophile!"

ça va a la total encontre des victimes de pédophilie qui en deviennent en grandissant...
@Pantoufle: On ne devient pas pédophile, hors traumatisme lié, j'aurais du préciser my bad
@Pantoufle: comme ce que tu dis qui va à la totale encontre d'un pédophile n'ayant jamais subit un acte pédophile...
@Terminette: y'a peut être d'autre causes qu'un trauma
pour moi tout fétiche a une origine
Le sujet est effectivement délicat, mais j'ai l'impression d'être d'accord avec toi : tant que ça reste en pensée, ce n'est pas un crime et on peut parler de fétiche weird (au même titre que la nécro ou la zoo). Dans l'absolu, tant que ça reste dans ta tête et que tu ne fais de mal à personne... c'est à voir avec ta conscience. Avant toute chose, il est important d'établir une grille de lecture, des conditions qui permettent d'accepter ou de refuser une pratique/orientation/comportement.

Il y a déjà très longtemps, ado, j'écrivais un truc du genre : ce qui compte avant tout, c'est le consentement et de ne faire de mal à personne. Je "jugeais" alors les orientations/comportements en fonction de ces deux critères pour les estimer "bons" "neutres" ou "à condamner". Hétéro, gay, bi, partouze : np, tout le monde est d'accord, personne ne force personne. Nécro : np si accord de la famille et du défunt (oui, ce serait chelou) sinon non. Zoo : si pénétration, impossible de savoir si l'animal est pour, donc non. Si l'animal pénètre l'humain : s'il a l'air de montrer des signes de plaisir, bah pourquoi pas, après tout, du moment qu'il n'a pas mal (mais dans le doute, je préfère que ça ne se fasse pas, les abus seraient trop simples, mais il y a un sens moins négatif que l'autre). Et pédo : le gamin est trop jeune/on ne peut pas savoir s'il est content ou non : à bannir, par défaut, car les cas "sains" si on peut dire, seront bien trop rares par rapport aux abus et cas malsains.

Comme toujours, les nuances priment. (Le cas dans le film Polisse, à la fin, est intéressant)

Si on part de l'idée que la pédophilie est une maladie (un problème hormonal quelconque) ou une orientation sexuelle "naturelle" (donc pas un comportement, choisi/influencé) ou une conséquence psychologique d'un sombre passé, bref, que ce n'est pas un choix :

Je pense qu'il y a plusieurs catégories de pédophiles, que je pourrais résumer ainsi :

Les pédophiles "dormants" : ceux là s'ignorent ou sont attirés par des contextes/images de ce genre. Ils ne passeront sans doute pas à l'acte, le doute persiste, et ils se rueront sur les exécutoires existants (poupées, dessins, comix, L). En soi, ceux là sont, à mon sens, à aider. À la fois pour eux mêmes, qu'ils puissent gérer leurs pulsions, voire suivre un traitement, et bien évidemment protéger d'éventuelles victimes.

Les pédophiles "actifs" : Ceux là sont passés à l'acte / sont récidivistes : mise à mort/en taule à vie/castration chimique/whatever. C'est trop tard pour eux, l'important étant de les empêcher de nuire à nouveau.

Les pédophiles "honteux" : Ceux là savent ce qu'ils sont, sont attirés, mais ne veulent pas passer à l'acte, ne veulent faire de mal à personne, encore moins à des gosses. Comme une partie des dormants, ils sont à aider, à accompagner. En ce sens, les poupées, les forums, les comix, sont une bonne alternative. Comme le dit Amok : faire des études dessus permettra de statuer.

Si l'objectif premier est de protéger des enfants, sachant que la frustration pousse vers l'acte, il vaut mieux des exutoires. Ce n'est pas encourager la pédophilie, c'est la contenir, la dompter, empêcher les passages à l'acte, car on ne peut pas, actuellement, "supprimer" la pédophilie.
Ixef
op
@Celti: c'est exactement ça ! Merci !
J'avais vu une interview de Bruno Solo qui est impliqué sur la défense des enfants sur ce sujet. Je me rappelle d'un extrait ou il disait qu'il avait discuté avec des pédophiles.

Il racontait qu'avant de les voir il était moitié furieux avec envie de les tuer et moitié dégoûté. Et en parlant avec eux il s'était aperçu qu'en fait eux-même (certains, pas tous) avaient été victimes et ne faisaient "que" reproduire un comportement ou un traumatisme qu'ils avaient vécu. Et du coup ça mettait une nouvelle variable dans le simple schéma binaire du "pédophile gros salaud" classique.

Après parler de "fétichisme un peu obscur" comme tu le dis, je pense que c'est un peu réducteur. Ca va au-delà du point de vue de l'adulte. L'enfant est inconscient de toutes ces pulsions et de ce que ça implique. Ce n'est pas pour le fun qu'il y a des lois qui existent pour ça. Profiter de la faiblesse de quelqu'un pour en profiter est heureusement illégal (et c'est valable pour le sexe, l'argent ou tout autre abus).

Par contre les rigolos qui te sortent toujours l'argument du "wé mé moa g 19 an é L 17, chuis pédo alore?" c'est jouer sur les limites de la loi. Il faut bien légiférer à un moment et donc établir des limites. Pour le coup, la caler sur la majorité n'est pas si idiot même si avec le temps les meurs ont changé. Ces cas-là peuvent être analysés par le juge plus finement. Les cas flagrants concernant des enfants ou pré-ados ne sont pas sujets à débats pour moi. La culpabilité de l'adulte est évidente et inexcusable. Même pour d'anciennes victimes.
@Suranovi: De mémoire on parle de la majorité sexuelle non ?
Wiki : En dessous de l'âge de la majorité sexuelle l'infraction est automatique. Au-dessus de 15 ans et en dessous de 18 ans, le juge décide si le mineur est en mesure de donner son consentement. L'âge de la majorité sexuelle a évolué à travers le temps : 11 ans en 1832, 13 ans en 1863, 15 ans en 1945
@Waylander: Oui ce que tu dis précise exactement le point de la plage haute de l'âge dont je parle. Je n'avais pas ces infos.
G pa lu mé g siniale
saian
a
J'ai pas envie d'ajouter un pavé de plus à cet intéressant débat donc je vais juste en profiter pour rappeler que comme pour beaucoup de sujets sensibles (prostitution, drogue / addiction...) il faut déjà différencier les cas pour savoir de qui on parle, dans les grandes lignes on a :

- le pédo enfant : genre Michael Jackson.
- le pédo légal : la différence d'âge était faible, les intentions bonnes mais ça tombe quand même sous le coup de la loi.
- le pédo fétichiste : il sait ce qu'il fait, il sait que c'est mal mais il aime les formes juvéniles.
- le pédo touristique : à mettre dans le même panier que le touriste sexuel, les plages les cocotiers et les différences culturelles l'aident à oublier sa filsdeputerie.
- le pédo blasé : souvent riche et puissant, il trouve que les interdits pour bander.
Edit : ya aussi le pédo "numérique" (que tu as évoqué) : celui qui fantasme mais n'est jamais passé à l'acte.

Là comme ça, à part le deuxième je pense qu'ils méritent tous leurs emmerdes, même ceux qui sont "malades",dans la mesure où leurs actes se font toujours dans le secret je pense que ça prouve qu'ils sont assez adultes et conscients pour savoir qu'ils font une grosse connerie.
@saian: à cela j'ajouterai :
- Le pédo frustré : Le mec qui n'est pas capable de trouver et séduire une femme alors il s'en prend à des enfants pour assouvir ses pulsions (clodos violeur, homme d'église ou geek paumé à la recherche de mineur sur internet)
- Le pédo pathologique : Un type qui a subi un traumatisme lié ou non à des attouchements pendant son enfance. Qui l'a rendu un peu fêlé et qui s'en prend aux enfants pour leur faire du mal.
saian
a
@Koni: oui je comptais pas tous les citer j'essayais juste les classer aux yeux de la morale, le pathologique je le met dans la case pédo enfant, c'est ce profil là en général.
saian
a
@Koni: d'ailleurs toujours aux yeux de la morale je pense que ce serait bien de différencier les victimes, sans minimiser ou justifier le geste, toucher un enfant ça me semble quand même bien plus tordu que de toucher un ado.
Bah pour les poupées/représentations, je pense qu'on devrait arrêter une bonne fois de se fier à nos à prioris et mener de vraies études comparatives. S'il s'avère que ça semble au final renforcer les pulsions, y aurait pu d'excuse à en publier au lieu de les maintenir parce que "si ça se trouve...".

Idem, je crois qu'en France il est impossible de demander des médocs pour flinguer sa libido, qu'elle qu'en soit la raison. Même si point de vue éthique, on peut en débattre quand il s'agit d'une condamnation, quand quelqu'un le demande préventivement, je vois pas trop pourquoi ça devrait être refusé.
Et ça concerne pas que les pédophiles, y a toute une population de personnes sans sexualité et qui le vivent mal au quotidien (après je me suis jamais renseigné, si ça se trouve ça se fait déjà en fait ou c'est pas faisable sans solution définitive).
M le maudit
Et les mecs qui passent leur temps à chercher à démontrer que le loli c'est pas pedo, en se faisant passer pour des martyrs qui méritent pas d'être traité comme les "vrais pedo", on en parle ?
Ixef
op
@Dune: c'est un autre débat, mais vas-y exprime toi !
@Dune: Si je peut me permettre de faire l'avocat du Diable: Lier la pédophilie avec les créations fictives mettant en scène des loli ou des shota est un raccourci bien trop direct. Après tout, on ne désigne pas les consommateurs de films d'horreurs gore (comme la série des "Saw" ou le film "Cannibal Holocaust", pour ne citer qu'eux) ou de jeux vidéos ultra-violents (comme "Hatred") comme des psychopathes/sociopathes en devenir.

Tout au plus, celui qui aime se faire une soirée en regardant tout les films "Saw" d'affilé sera vu par la société comme quelqu'un de "bizzare" sans plus; pourquoi les consommateurs de Loli/Shota ne devraient pas avoir la le même rapport avec la société?

Il y a beaucoup films qui mettent en scène des mineurs dans des situations qui sont déjà réprimées par la loi: drogue, mutilation, mort violente, etc.

La consommation de créations fictives de Loli et de Shota ne peut-elle pas être acceptée de la même manière que les cas précédemment cités? ((En gardant bien en tête que leur "application" dans la réalité est aussi réprouvé)
@MadHatter: Bah écoute, si tu te branles sur les scènes gore de Saw, y'a un soucis oui.
@Dune: Très bien. Et si je me "branle" pas dessus, est-ce toujours un problème?
Je ne crois pas que le pédophile soit diabolisé du fait de son penchant pervers mais par le risque qu'il représente en pouvant potentiellement passer à l'acte sur un enfant (ou via un "intermédiaires" en entretenant la circulation de photos).
Je suppose qu'un pédophile conscient de sa perversion et voulant se faire soigner serait bien accueilli dans les structures adaptées.
Cela dit, l'informaticien que je suis serais curieux de voir le contenu de ton pc.
Moi je mets les pédophiles direct au four. Pas de déshabillage, tatouage ou rasage de cheveux ; et encore moins gazage. Au four, à vif, direct. Puis tant qu'ils sont allumés j'y mettrais aussi les politiciens véreux et corrompus.
@Schloren: Attention, tu as fait un pléonasme avec "politiciens véreux et corrompus".
@Schloren: va falloir beaucoup de four.
T'as un truc à avouer ?
Ixef
op
@Banisto: j'ai mis un doigt dans le cul de ta petite sœur.
@Ixef: Ah ha, raté, j'en ai pas. C'était peut être ma mère ?
@Ixef: t’as une mauvaise vue c’était ta mère pointeur
Je m’étais fait un petit débat mental y’a quelques jours, et au final je partage tous les mêmes points que toi.
Je pense qu’il faut aider ce genre de personne, mais être intransigeant envers ceux qui passent à l’acte.
J'en discutais hier. L'attirance sexuelle des pédophiles leur tombe dessus sans qu'ils l'aient choisi et des tas de pédo ne passent jamais à l'acte. La pédocriminalité, le passage à l'acte donc, est le véritable problème. Malheureusement en Belgique comme en France et à ma connaissance partout ailleurs, on préfère le choix immature de faire comme si ça n'existait pas, que c'était une fracture dans la normalité, on traite les pédophiles "chiens qui ne mordent pas" comme des pedocriminels et on attend qu'une bombe explose comme Dutroux ou Fourniret pour essuyer les plâtres.

Par contre je peux pas m'empêché d'être débecté par la complaisance du "réseau" weeb pour les lolis. Probablement parce que c'est pas foutu d'appeler un putain de chat un chat.
Je pense déjà qu'il y a souvent un almagame entre la pédophilie en tant que "pathologie" et la pédophilie en tant que pratique d'un prédateur sexuel.

Dans le premier cas, il s'agit comme tu l'évoques de quelqu'un qui est considéré et se considère souvent comme malade mais qui doit vivre avec ces pulsions. Certains le font mieux que d'autres mais lorsqu'ils ont besoin de trouver de l'aide, par compensatoire ou dialogue, ça devient vite le bordel.
En effet, comme tu le dis, c'est mal vu, mais à tel point qu'il existe beaucoup d'histoire de psy qui Refusent des patients pédophiles.

Dans le second cas par contre, il s'agit d'un prédateur qui utilise les enfants car ça comble également un sentiment de supériorité, de domination absolue.
C'est plus facile à approcher qu'un adulte et tu as beaucoup plus de contrôle dessus.
Ce sont des personnes qui, par élimination ou pas volonté, cible des enfants pour assouvir leurs désirs.

Mais si dans le premier cas, on serait, pour réduire à l'extrême, plus souvent dans une forme perverti d'amour.
Dans le second, il n'y a que le désir de dominer et détruire qui anime l'individu. Il n'éprouve aucun amour, aucune compassion et aucun remord envers l'enfant.

Et je pense qu'on a tendance mettre tout les pédophiles derrière la seconde étiquette...
Je pensais exactement comme toi avant, et puis j'ai eu mon fils, et quand je vois mon petit bout de choux de 3 ans te ses copains, je me dit que pour être pédophile, il faut avoir perdu toute humanité, et ça c'est pas une maladie, c'est un choix !
@ZiSs: Une absence d'empathie (par exemple) n'est pas un choix, mais une maladie (manque des morceaux, bugs de chimie, etc). Ce que tu ressens envers ton gamin, c'est de l'empathie, de l'amour, de l'instinct protecteur... Mais si tu étais dépourvu de ces processus chimiques, tu n'aurais, pour le protéger, que ta conscience d'être son géniteur, tu n'aurais aucune autre attache (aucune attache émotionnelle) pour le justifier.

Pour en revenir à ta phrase : passer à l'acte est un choix (pulsion trop forte, effondrement sur soi même, déséquilibre hormonal, etc). Le fait d'être pédo ne l'est pas, à l'origine.

Je pense qu'il est important de décortiquer les choses pour mieux les comprendre et les combattre/gérer/neutraliser.
Je valide complètement ton propos sur la partie suivi des malades qui ont consciences que leurs pulsions sont anormales et certainement dûes à une maladie mentale ou j'sais pas quoi.

Mais une autre partie de moi me dit qu'avec internet, les sex dolls de mineures et autres divertissement sexuels mettant en scène des mineures ou même le tourisme sexuel, pas besoin d'aller en Thaïlande uniquement aujourd'hui t'as la même en Europe ou au Maghreb, bah jme dis que les pédophiles sont tout le temps soumis à la tentation et qu'il faudrait juste leur couper les couilles quoi.
Ixef
op
@LeNouveau: La castration chimique c'est aussi un truc au quel je pense...
@Ixef: La castration peut causer de gros plus problèmes encore, ça n’enlève pas les pulsions et ça peut créer encore plus de frustrations, il existe bien des moyens de violer un enfant, autre qu'avec sa bite.
Mec on vit dans un monde de merde, faut juste faire gaffe où tu mets les pieds, aucune chance sous semelle, que des anguilles sous roche.

Et certaines merdes sentent plus fortes que d'autres.
En parlant de pédophilie, avant hier je regardais Le Quotidien, Yann Barthez qui recevait Wejdene ("Tu hors de ma vue")(c'était épique le moment où elle a dit qu'elle savait pas qu'il fallait un verbe) qui d'emblée annonce qu'elle a 16ans, arrive la séquence "La playlist de l'invité": c'est quoi votre chanson pour danser ? Votre chanson pour vous réveiller ? Ect...Votre chanson POUR UNE NUIT D'AMOUR...(!) Heu, les gars, elle a 16ans !?! Et Venez pas me parler de la majorité sexuelle, 16ans... c'est pas 18ans...et personnes à tiqué. Télé de merde.
Ixef
op
@OasisTropico: attention, une nuit d'amour c'est pas forcément sexuel. Et puis, des gosses de 16 ans ça baise. Désolé. Même si c'est vrai, à la télé ça le fait pas trop. Ou à la limite si c'était pas un mec du double de son âge qui lui pisse la question.
@Ixef: oui, Yan Barthez aura 46 ans le mois prochain, il a 2, 875 fois son âge. Alors c'est vrai qu'il pose la question à tout les invités, mais là elle était mineure. L'émission est préparée, montée, personne s'est dit qu'il valait mieux éviter. Les gamins de 16ans baisent parfois... entre eux ! Ce qui est toléré...si c'est avec quelqu'un de plus de 18ans, ça tombe sous le coup de la loi. Et au passage, une nuit d'amour, ça veut bien dire passer la nuit à faire l'amour.
Ixef
op
@OasisTropico: de toute façon, la télé c'est de la merde. Au fond même si je trouve ça dégueulasse, ça ne m'étonne pas.
Si jamais un mec s'amusait ne serait-ce qu'à avoir un geste deplacé sur un de mes gosses la taule et les viols collectifs serait ce qui pourrait lui arriver de plus heureux.

je crois que je le travaillerais à la scie et au fer à souder façon moyennageuse

voilà c'est cliché mais je jure que je le ferais
Pour moi tu tape juste, les actes pédophile sont la conséquence de névrose/déviance. Il faut continuer a punir ceux qui sont passer a l'acte mais aussi suivre et aider ceux qui ont ces pulsion afin de les habiliter a vivre en société sans faire de mal a personnes.
Pour ce qui est des poupée sexuel représentant des gamine je me prononcerai pas, je pense que j'en sais pas assez sur la psychologie des individus concerner pour dire si ça peux aider ou empirer les choses.
Je pose ça là
Pour moi la pédophilie est une paraphilie comme une autre. Je le mets ni au dessus ni au dessous des autres.

Mais comme la plupart des gens, rien que d'imaginer un acte pédophilie ça me dégoûte. Je te rejoins sur beaucoup de points dans ta box, mais clairement c'est une affaire de chimie tout ça.
Ceux qui prônent la castration comme solution n'ont pas approfondie la question je pense. Rien n'empêche de violer ou d'abuser une personne même sans sexe.

Donc mon point de vue c'est que la pédophilie tout comme d'autres paraphilies ont clairement besoin d'être traités, il faut qu'on arrive à comprendre ce qu'il se passe réellement chez les individus.

Bref c'est le bordel.
Ixef
op
@hamble: ouais mais sans couilles, t'as moins d'hormones, donc moins de pulsions non ? Je suis pas assez calé sur le sujet, donc je dis peut-être des conneries
@Ixef: Il me semble que ce n'est pas les parties génitales qui régissent les hormones (du moins, pas totalement). La castration les empêches seulement d'être opérationnelles (et de, part extension, diminuer le sentiment de besoin mais pas le supprimer totalement)
@Ixef: retour d’expérience ?
Ixef
op
@Dens: bah, depuis que t'as plus ta paire de couilles, tu bandes plus en voyant ton pd de père.
@Ixef: cette répartie claquée au sol
Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs.
Ixef
op
@Akin: Nan, mais vraiment, je trouve que ça pourrait être intéressant d'en parler
@Ixef: c'est sur, un débat entre toi et les chouals sur la pédophilie. Ca va être super intéressant et probablement avec des conclusions inédites

- Spoiler :  en faite non   - 
@Akin: Ben t'as vu, ca a créer un vrai débat, avec plein de message intéressant
Ixef
op
@Divico: je les ai tous payé pour lui donner tort. A part Dens, parce que les salope ça ne se paye pas.
@Divico: non jvais pas lire ça


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...