Chargement...
Menu Groupes

La fin de l'automne

(Un ancien texte que j'ai retrouvé récemment, légèrement retravaillé.)

Le ciel semble triste en cette soirée d'automne,
Grande toile céleste d'une couleur monotone ;
Toujours quand sonne le glas, on le mentionne,
Sous ses nombreuses larmes, ma chair frisonne.

Les feuilles éparses volent au grès du vent,
D'une danse étrange au travers du firmament,
La brise légère dessine leur mouvement,
La mort vient me saisir juste au bon moment.

L'envie de vivre a trop vite viré de bord,
L'existence est loin de ce ruisseau qui dort ;
C'est une mer d'angoisse que nos vies ignorent,
Remuée sauvagement par l’ouragan du sort.

Une demi-saison contraire à nos réalités,
Une fiction où nos corps partent en fumée,
Où s’éteignent les espoirs longtemps allumés,
Ma dernière bougie sera bientôt consumée.

Une cruelle époque qui annonce l'hiver,
Pour moi un dernier adieu à mes confrères,
Sans toits ni murs, dormants à même la terre,
Nous sommes des sans abris à l'existence précaire.

La vie m'a peinte une fin de solitude,
Le froid a déjà frappé, chaque perte a été rude,
Mais sur mon visage se lit une grande quiétude,
À mon tour de partir, j'en ai la certitude.
La fin de l'automne
Bons Plans
Autres
Chargement...
Chargement...
Chargement...
J'accepteCe site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus