Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



La box de LeTenia sur Pascal Borghi m'a remémoré de vieux souvenirs.

Judith Scott et ses étranges sculptures textiles.

C'était mon premier contact avec l'Art Brut.
Pour ceux qui ne connaissent pas, le terme d'Art Brut a été créé par Dubuffet pour désigner les productions réalisées par des personnes dénuées de culture artistique. On l'appelle aussi parfois l'art des fous car beaucoup d'œuvres sont issues d'artiste psychotique, voir même internés en hôpital psychiatrique.

Je disais donc, Judith Scott est une artiste américaine. Atteinte de surdité et de trisomie 21 elle va se mettre a créer spontanément à l'age de 44 ans et ce jusqu'à sa mort en 2005.

Elle ne porte strictement aucun intérêt aux techniques convetionnelles de sculpture ou de tissage et crée des pièces de toutes formes et de toutes tailles selon ses propres desseins.

Elle commence par dérober des objets quotidien puis les assemble pour ensuite les recouvrir méthodiquement de fils colorés.

À la fin, le ou les objets de base sont totalement camouflés par des dizaines de couches de fils.
Ce processus de momification abouti souvent à des objets anthropomorphiques de grande dimension, les plus volumineux faisant près de deux mètres.

Quand on circule au milieu de ces objets on se sent comme dans une crypte, un mix entre des cocons tous droits sortis de Alien et des momies fantastiques et colorées.
Il y'a quelque chose de très dérangeant, très névrosé dans chacune des œuvres. Pourtant on a envie de s'approcher, fouiller du regard cet amas de fils, découvrir ce qu'il s'y terre.

C'est curieux ce sentiment de gêne, comme de la curiosité malsaine, on vient fouiner dans les affaires très personnelles de quelqu'un qu'on ne connaît pas et qui étale tout un pan d'elle même devant nous.

Au total, pendant 18 ans, elle aura créé près de 200 œuvres.
La box de LeTenia sur Pascal Borghi m'a remémoré de vieux souvenirs.


A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...