Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Laurel & Hardy - Hommage

Sur CB, on a déjà eu pas mal de boxs sur Buster Keaton ou sur Charlie Chaplin. Normal me direz-vous.

Pourtant, ils existent un tas d’autres légendes Hollywoodiennes qui ont eu une aura et une renommée comparable à ces deux-là. Dans la plupart des cas, ces anciennes étoiles n’ont pas eu la chance de survivre au passage du temps avant de finir par tomber fatalement dans un oubli relatif. Et c’est bien dommage.

Parce que ces deux là ont littéralement fait rire des millions de personnes et ont été des stars interplanétaires ! En plus de gags plutôt bien recherchés allant souvent dans la surenchère la plus épique, c’est surtout les mimiques et le langage corporel de chacun qui firent des merveilles ! Sans parler de la merveilleuse alchimie, presque mystique et inexplicable, qui liera les deux acteurs durant leur carrière et fera d’eux un duo iconique.

Dick & Doof (littéralement le gros et le bêta en allemand, oui nos copains germains ne les ont pas respectés…) étaient indissociables et une carrière solo de l’un ou de l’autre aurait été dans les cas bien plus décevante. A noter que le plus créatif des deux était sans conteste possible Stan Laurel qui développa quasiment tous les scénarios ou gags, bien qu'Hardy ait souvent fait le tri ou améliorer la chose avec goûts.

A cause de contrats signés auprès de producteurs véreux, ils n’ont malheureusement pas pu toucher les recettes qu’ils auraient dû obtenir et les deux compères terminèrent leur vie assez modestement, pour ne pas dire pauvrement (particulièrement Hardy qui tomba gravement malade).

Toutefois, à travers leurs œuvres et l’héritage qu’ils ont laissé, ils continuent à communiquer de la joie et de la bonne humeur aux personnes qui en ont besoin et dieu sait qu’il y en a. Je pense que c’est le plus important.

Un film est sorti récemment retraçant les dernières années de leur vie. Si le résultat est correct sans être incroyable, il faut malgré tout tirer son chapeau aux deux acteurs principaux qui ont vraiment su imiter leurs gestes et leur façon d’être. J’admets aussi qu’on retrouve sans problème l’esprit des deux lurons.

Pour ceux que ça intéresse : le long-métrage est intitulé Stan et Ollie. La bande annonce est visible sur votre site préferée : https://choualbox.com/Bry4u
Laurel & Hardy - Hommage
Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Incontournable et inoubliable duo de choc.
Merci.
Mezut
op
@Feufollet: Excellent moyen d'imager les propos de la box ahah !
Je pos pour la qualité de la box mais je les déteste. Pour moi ce sont avec d’autres ceux qui ont fait du cinéma une boite à meuh.
Mezut
op
@spinifocu: Eux en particulier ou le cinéma comique des années 20 - 30 ?
@Mezut: Eux seuls. J’aime Chaplin et Keaton. Mais eux ils font parti du mouvement idiocrate de l’entertainement.
C’est grâce à des gars comme ça qu’on a fini avec des hanounas.
Je n’ai pas le courage de te faire mon laïus mais il y a eu pas mal d’article là dessus.
L’abrutissement du divertissement.
@Mezut: après ce n’est que mon avis. Je n’ai pas la science infuse et je réagi par rapport à ma culture propre.
Mezut
op
@spinifocu: Oui pour le coup on est pas d'accord du tout ! J'essaye de te répondre plus en détail demain !

Je suis sur tel la.
@Mezut: Ok mec. Après comme j’ai dit, je n’aime pas. Je déteste même. Je dis pas que c’est nul. Ce n’est que mon avis. Il n’est pas péremptoire et je sais que tu t’y connais plus que bien là dedans et le tien ,d’avis, m’interesse.
D’ici là, j’essaie de retrouver les analyses que j’ai lu là dessus.
Mezut
op
@spinifocu: Pas de soucis t'inquiéte, je suis content d'échanger sur le sujet même !
@Mezut: On veut les détails! Au boulot!
Mezut
op
@spinifocu: Bon comme prévu du coup je te donne mon point de vue sur la question même si ça vaut ce que ça vaut évidemment.
C’est vrai, la critique cinématographique a enfin pendant un moment considéré les films de Laurel & Hardy comme des frivolités niaises, bonnes tout juste à amuser la galerie. Nous étions dans les années 60-70.
Pour commencer, l’avis général global des éclairés a pas mal changé sur le sujet depuis. Et je comprends pourquoi !

Dire que Laurel & Hardy n’ont pas fait du cinéma, c’est aussi faux (pour moi toujours) que de dire que le genre de la comédie n’a pas sa place au panthéon. Les deux compères s’efforcent tout au long de leur œuvre à limiter les dialogues le plus possible et à faire passer leur histoire via les situations à l’écran et le jeu d’acteur. Difficile de faire plus cinématographique.

De plus, c’est le premier duo mondialement célèbre du cinéma. Pour te dire, ils ont largement participé à créer et à populariser un genre qui deviendra le buddy movie. Tu retrouves leur influence dans nombres d’œuvres phares et abouties comme La Grande Vadrouille, En Attendant Godot, Sancho et Don Quichotte…

Aujourd’hui on prend ça comme un acquis le fait d’avoir un duo de personnages de choc, qui se complète parfaitement. Mais tout ça ne vient pas de nulle part et il a fallu le construire.

Je peux comprendre qu’on leur reproche une naïveté de caractère trop prononcée. Mais pour moi, c’est ça qui rend le tout génial. S’ils étaient simplement des hommes moyens, dans ce cas précis et seulement là, leurs actions deviendraient difficiles à légitimer étant souvent illogiques et grotesques. Alors que si on part du principe que ce sont effectivement de gentils « bétas » et bien ça nous aide à croire à la véracité de ce qu’on voit, ce qui encore une fois est essentielle au cinéma. Les deux lurons le savent d’ailleurs très bien et une de leur citation le montre parfaitement : « Contrairement à Chaplin ou Keaton, les gens ne rigolent pas avec nous mais de nous. Nos gags font qu’ils se sentent supérieurs à nous intellectuellement parlant et de cette façon, ils nous voient un peu comme de jeunes enfants innocents et turbulents. »

Enfin, je voudrais surtout parler de la qualité et de l’invention de leurs gags. La ou Keaton rivalisait d’ingéniosité pour développer des scènes comiques basés sur le mouvement, l’action inattendue et le mouvement, eux se sont concentrés sur le jeu d’acteur et leur symbiose. Petit exemple qui fonctionne plutôt bien : le regard caméra. Il arrive régulièrement qu’après une gaffe de Laurel, Hardy désespéré et las de la tournure que prenne les événements, pousse un long soupir et regarde la caméra l’air dépité, eeeet cut !

Voilà ça ne paraît rien et pourtant c’est déjà beaucoup. Avant le duo comique, c’est une mimique qui n’existait tout simplement pas et qui s’est ensuite développé jusqu’à devenir très populaire.
Et des trucs comme ça, y’en a des tonnes et Hollywood ne se prive pas de régulièrement recycler ce qui a déjà été fait et inventé il y a longtemps : le doigt briquet de Laurel, la descente de piano, jouer sur le côté gros rigolo, etc etc

Pour toutes ces raisons, je ne trouve pas que le cinéma de Laurel & Hardy soit débile. Au contraire, c’est même pour moi un genre minimaliste assez efficace, humble et recherché. Bien loin de Hanouna en somme.
@Mezut: Très intéressant merci !
Mezut
op
@Misery: Mes excuses pour les fautes d’orthographes mais j'ai écrit ça en coup de vent, sans prendre le temps de me relire.
@Mezut: Oula, c'est pas moi qui vais te dire quelque chose, plus le temps passe, plus j'ai honte de la mienne ahah
@Mezut: merci pour ta réponse.
Déjà je ne dis pas que ce n’est pas du cinema. Et j’aime l’humour potache.
Ce que je leur reproche est d’avoir participé et d’en être même parmi les initiateurs du mouvement du « mauvais entertainement ».
Je m’explique :
La plupart de leurs films sont rébarbatifs et ne sont qu’une suite illogique de toujours les mêmes gags.
Autant, s’ils avaient recherché de nouvelle suite ou étaient restés à leurs premiers films, je n’aurais pas cette vision.
Mais au contraire, ils ont surjoue leur rôle et sont devenus la caricature d’eux même.
Suite à ces films nous avons vu apparaître l’entertaienement purement bête et économique. Je ne suis pas opposé en soi même à ce principe, mais c’est les conséquences sur tout un pan de la culture que je regrette.
Oui c’est légèrement capilotracté. Mais c’est ce que je pense.

Et je ne les met pas sur le même plan qu’Hanouna. Lui n’en est qu’une conséquence.
A Voir
Chargement...
Chargement...
Chargement...