Chargement...
Allez viens, on est bien !
Inscription / Connexion :
Google
Nouveaux Populaires Likes Favoris
plus
Tous les groupes Créer un groupe
Conditions générales d'utilisation Cookies



Connectez-vous ou ouvrez un compte pour poster un commentaire.
Je suis moi aussi une bonne victime de la décrépitude de la SNCF, mais je comprends.
Ça fait 30 ans minimum qu’on sabre les conditions de travail des « fonctionnaires » en tout genre, en privatisant, précarisant, stigmatisant.

Faut pas se plaindre a la fin si sans « fonctionnaires » ça ne « fonctionne plus ».

Prenez mon exemple: comment avoir une bonne recherche biomedicale française quand les conditions de travail en france sont si mauvaises que je préfère encore un emploi de chercheur précaire par nature ailleurs, voire une reconversion, que le statut de fonctionnaire en france?

La sécurité de l’emploi, quand l’emploi est merdique, non merci.


Le bilan du dégraissage de mammouth:
- plus de soignants dans un hopital surchargé
- plus de service postal digne de ce nom
- plus de réseau ferroviaire correct
- plus d’education nationale correcte (plus de profs, alors qu’il parait que c’est un metier facile de glandeur et que « ceux qui ne savent pas faire enseignent »)
- Une sécu en déroute
- Une administration qui met 6 mois a te donner des attestations de moins de 3 mois...

Tous les milieux syndiqués ont été consciencieusement délités pour laisser place a cette belle start up nation uberisée
@newfagvIHPAfDT2: tout à fait, on tire volontairement des balles dans le pieds à nos institutions, afin de pourrir leur service ou il est ensuite plus facile de les pointer du doigts pour dire "regardez, je vous l'avez dit que c'était de la merde, il faut uberiser tout ça"
Il me semblait que le réseau ferroviaire était ouvert à la concurrence depuis quelques temps, quelqu'un sait si ça a permis d'améliorer les choses ?(pour les salariés en l'occurrence)
C'est un peu un cercle vicieux là, non ?
"les collègues savent aussi qu’en utilisant D2I à des fins personnelles, ils vont automatiquement reporter la charge sur les autres, et peut-être faire travailler quelqu’un qui était censé avoir son week-end "
@Kaporal974: C'est le cercle vertueux de la grève qui forcera petit a petit la SNCF a proposer des salaires et conditions de travail correctes pour ses employés.
Ils vont d'abord essayer de continuer a les niquer en s'arrangeant avec les syndicat ou en demandant aux députés de voter un truc.
Et puis ils vont se rendre compte que pour poser des vacances les mecs vont juste démissionner, et la ils vont paniquer et mettre +20% a tout le monde.
@Kaporal974: La question qui se pose c'est : A quel point est-ce-que tu veux prendre sur ta vie personnelle pour "éviter" à tes collègues de perdre leur week-end (qu'ils perdront de toute façon presque à coup sûr d'après les témoignages de l'article, à cause du manque de personnel) tout en sachant que tant que ça fonctionne comme ça, la direction continuera de ne rien faire.

Généralement je considère les syndicats comme des boulots de planqués qui veulent être payés sans trop bosser, mais sur ce coup ils servent parfaitement le but initial de leur création : Créer un contre-pouvoir à une direction pour des pratiques plus qu'abusives
@ChilliconCarn:
« Généralement je considère les syndicats comme des boulots de planqués qui veulent être payés sans trop bosser« 

C’est là une grosse erreur qui nous a conduit a avoir des syndicats historiquement très faibles, constitués désormais seulement des éléments les plus dociles face aux patrons, ou au contraire des éléments les plus jusque-boutistes idéologiquement (donc finalement très éloignés de la position politique globale de la société/des représentés).
@newfagvIHPAfDT2: Donc les syndicats et syndiqués sont incompétents parce-que les gens ont dit qu'ils l'étaient ? Si c'est ce que tu veux me dire, c'est un non sens

Je ne parle ici que de mon cas, mais dans chacune des entreprises dans lesquelles j'ai été, les représentants ne servaient à rien, ne défendaient personne, et cherchaient juste à défendre leurs avantages.
Par exemple quand j'étais livreur, deux étaient toujours élus car on ne voulait pas qu'ils soient sortis et retournent dans les effectifs classiques du fait de leur incompétence. Quand on était sous-payés : Pas de réaction. Quand on était poussés à travailler 50h/semaine et faire des tournées de plus en plus rapides au mépris de tout le reste ? Pas de réaction. Quand on nous obligeait à rendre la monnaie sur nos fonds persos ? Pas de réaction pendant presque 20 ans de carrière.
Un des deux prenait même les délégations de ses collègues de toutes les agences de France pour ne aps avoir à faire des livraisons, du coup → Il n'a pas livré un seul colis pendant près de 18 mois, tout en étant compté comme livreur (donc pas d'embauche pour soulager notre charge de travail).
Et des témoignages comme ça j'en ai encore beaucoup en stock pour les autres boites dans lesquelles j'ai travaillé aussi bien en tant qu'étudiant qu'actif.

Je ne dit pas qu'il n'existe pas de contre-exemple, au contraire, et cet article en est d'ailleurs l'exemple parfait. Mais les syndicats actuellement ne sont plus du tout ce qu'ils étaient dans leurs glorieuses années.
@ChilliconCarn: "Donc les syndicats et syndiqués sont incompétents parce-que les gens ont dit qu'ils l'étaient ?"

Non, ce n'est pas ce que je dis exactement. Ce que je dis, c'est qu'il y a depuis des décennies une peur patronale du syndicat, mondiale (surement depuis les grands mouvements ouvriers des années 30). Cette peur a lancé un mouvement généralisé de délégitimisassions, de stigmatisation, par la mise en exergue des mauvais éléments et des mauvaises méthodes au sein des syndicats. Aux US, les "unions" et leurs historiques "rednecks", la seule gauche ouvrière du pays, ont été ainsi réduits à une image caricaturale sans revendication politique claire. On péjore l'image de l'organe, jusqu'à dégrader son influence. Ici en France, on a la même caricature, CGT = merguez par exemple.

Au final, les gens se détachent des syndicats, jusqu'à ce qu'ils ne restent que les mauvais éléments, qui font la suite du travail de sape tout seul comme des grands. Soit en ne défendant pas le travailleur, soit en défendant des positions minoritaires.

La critique est facile, mais je me demande pourquoi toi, tu n'as pas milité pour monter un syndicat indépendant dans ta boite, un vrai. Pourquoi laisser le taf aux autres ? Pourquoi, dans la mesure du possible, n'a tu pas essayé de changer les syndicats déjà existants ? Si tu ne défends pas tes droits, pourquoi les autres le feraient pour toi ?
@newfagvIHPAfDT2: D'accord je comprend ton point de vue, cependant ta conclusion est la même que la mienne : Les syndicats actuels ne sont essentiellement composés de glands. Je ne vise pas le chemin parcouru, je constate le résultat. Et au delà je n'ai pas besoin que des patrons anonymes me disent quoi penser, je me fais mon propre avis basé sur mes expériences.

Je me suis battu pour mon propre intérêt (Je t'invite à regarder mes anciennes box pour le soucis de caisse par exemple). J'ai refusé les heures supplémentaires non payées, j'ai fait valoir mes droits quand on me faisait finir à 00h00 (bonjour les gilets jaunes, merci pour les 8 heures de retard :) ) et qu'on voulait me faire recommencer le lendemain à 4h30 du matin. Mon travail et ma fierté ont fini par leur faire créer un poste rien que pour moi pour qu'ils me gardent hors vacances scolaires et que je puisse travailler et m'en sortir.

À l'époque j'étais seul, étudiant, fauché et je travaillais le soirs, tous les week-ends et toutes les vacances pour survivre et me payer mes études. J'avais clairement autre chose à faire que de me lancer dans du syndicalisme pour des personnes avec une meilleure situation que la mienne.

Sauf qu'à partir du moment où des gens se présentent pour être élus, c'est qu'ils veulent - et doivent - faire quelque chose autre que se branler les couilles. Quand on collègue se brise le dos dans un accident de la route pendant ses livraisons et que l'entreprise lui propose juste de le "replacer" dans un des centres d'appels de la boite pour faire de la vente client, si tu ne fais rien c'est que tu n'as rien à faire ici.
Chargement...
Chargement...
Chargement...