Sentry 147

Envoyer un message

Newcomer - Alliance

Helloooooo,

Comme j'ai posté avant hier dans le g/jeuxvideos, j'ai décidé de me mettre sur WoW en offi'.
Du coup je me suis crée un mago humain nommé : "Voidworth" (oai les noms qui claquent c'est pas mon truc).
Je jouais en privé sur l'extension Litchking donc y'a un bail. Donc voici mes questions :
-C'est quoi les grooooos changements depuis Litchking ?
- Je comptais faire un mago feu ? C'est de la merde ?
- Le meilleur moyen de rank-up en startant from the bottom ?
- Qui pour prendre un peon dans sa guilde ?
- Quel royaume est le plus cool ??

MERCI les gars !

Meuporg

Hello les chouals,

Dites vous jouez à quoi en ce moment ? Vous avez un MMO pas trop gourmand assez cool à me conseiller ?

Je suis preneur. J'ai eu ma dose des FPS là !

Merci

MR. X Showreel 2016

vimeo.com
C'est pas des grandes scènes, c'est pas forcément des grands films, mais c'est super propre !

[Jobichoual] Qui fait quoi ?

Hello les chouals,

Je voulais faire un petit sondage pour savoir qui bossait dans les VFX dans le groupe ?

L'idée se serait de faire tourner des annonces si vous en voyez , pour éviter de s'inscrire au g/chomage.

Et puis si vous voulez raconter vos taff' peut être sans mentionner la boite.. Allez-y !

Pour commencer : Je suis Post-producteur Junior dans une société de pub à Paris. Dans 1 semaine je décalle en production sur un long d'animation. J'ai travaillé 6 mois dans la production de Print 3D (affichage 3D, dynamique comme dans les gares, ou sur les 4 par 3 dans la rue). Et avant, j'ai vagabondé en prod de VFX à Paris. J'ai aussi travaillé sur Moonwalkers il y a 2 ans.

Post-producteur : producteur de post-prod

Deadpool - Le Fan Service qui me fait vomir

Hello,

Hier j'ai été voir Deadpool au cinéma, seul comme un grand.

Aprés 2h de show dans la tête, j'ai plutôt aimé le film. C'était divertissant, des beaux money shot, des jolies blagues, mais un sentiment d'amertume est resté après la diffusion.

Comme mon pseudo le laisse présager, je suis assez fan de Marvel. Je ne suis cependant qu'un modeste lecteur, j'aime farfouiller dans cet univers et y trouver des récits bien foutus qui me rappellent les récits à la Moebius. Et parfois des récits bien écrits, avec des intrigues qui donnent envie de se prendre des agios pour connaitre la suite sans attendre. (oai, ca coute chère les maxi mine de rien).
Bref, je rajoute à ça, qu'en plus d'être cinéphile, je taff dans les effets spéciaux. Ce genre de film, c'est juste mon dada -normalement-.
Deadpool, c'est la mascotte des internets, c'est le mec qui est capable de faire la blague qui fera à coup sûr la box platine. Le mec drôle, toute l'inverse de Dayrana. (bisous sur les fesses /nohomo)

Mais, aprés le buzz monumental sur la preview du film à la Comicon, son battage médiatique. Ca campagne provoc', et un film au final sympa mais sans plus. On vient à s’interroger sur nous, le public visé par ce film.

Il y a quelques années, nous, les digital native (pour la plupart), nous nous sommes retrouvé dans cette culture "underground" qu'est Internet. Nous avons fait notre culture, entre CS, Halo,LoL, les scans de Manga, la musique quinepassepasalaradio. Nous nous sommes fait nos idoles, notre humour, et notre vision du "subversif". Deadpool, c'est le personnage le plus "internet" qui existe à ce jour, et cela depuis pas mal d'années. Seulement, les majors l'ont bien compris. De la comicon à la japan expo, les majors des jeux vidéos, du cinéma, ont saisie l'importance de cette sub-culture, aujourd'hui devenue dominante. Pourquoi je dis dominante ? Tout simplement parce que Deadpool vient de fracasser les entrées au cinema, que les jeux vidéo, que vous pensez propre à la culture nerdz, est le marché le plus en expansion et le plus stable. Les majors savent que nous somme leur futur gagne-pain, la génération Y & Z, élevé à coup de 9Gag et de Topito / BuzzFeed/Konbini (je parle en France, c’est plus logique) est la nouvelle norme. Regarder des dessins animés passé la vingtaine, c’est devenu normal (cf. Adult Swim).

Je pense que vous vous reconnaissez dans ces lignes, forcément, mais il est temps d’arrêté de penser qu’être un geek c’est être différent, même ton crush du collège matte le zap de spion maintenant et a déjà été sur 4Chan. Pour être honnête, ce qui a créé cet aversion, c’est le fait que nous, jeunes français, on soit lobotomisé à la culture américaine. Nous sommes français, pas Americain, Donald Trump n’est pas le candidat à nos élections et savoir que Netflix est en train de manger le gagne-pain du cinema français, cela devrait nous inquiéter plus que ça. Je dis ça car, je remarque de plus en plus de personnes qui ont grandi à travers la culture américaine à cause d’internet. Pendant la séance de Deadpool, un mec à fait « Waouuuuuuh » comme un cow-boy quand le héros à annoncer son nom de Super-Héro. Ce n’est pas français de faire « Wahooooooou » quand un mec dit un truc stylé. Ca l’est encore moins de faire la manivelle avec son point en l’air quand on annonce que Cable sera le héros de Deadpool 2. Le mec c’est levé, avec une chemise plutôt stylée, un jean classe, et des nike au pied : c’était jean-michel tout le monde. Non ce n’était pas un Nerdz, ni un otaku, c’était un mec de la génération Y qui mangeait au final, la même soupe que nous.
Alors vous allez dire : « mais pourquoi il se plain celui-là ? Il l’a aimé le film, oui ou merde ? », ba en fait, j’ai l’impression qu’on est conditionné pour manger le fan service que la Warner, la Paramount nous sert maintenant comme la même merde qu’on servait avant à nos parents.

Toute cette culture mainstream que l’on a fuit pendant notre adolescence, et bien aujourd’hui, c’est la nouvelle norme. Et de voir que Deadpool qui est en train de taquiner le milliard de recette, cela prouve que nous ne sommes plus qu’un produit de consommation comme un autre. 54 Millions de vente pour Minecraft, 946M de recettes pour Riot Games (LoL pour les débiles) sur un an. Le film deadpool n’est en fait qu’un produit conçu et designer pour plaire à notre génération, fabriqué à partir d’un personnage cool et intemporel. Remplacé le héros par un acteur inconnu, à la Kick-ass, dans un autre costume, et le film est tout simplement une grosse bouse. Nous sommes conditionnés à aimer ce genre de films, et je trouve ça vraiment triste. Le Fan-Service, c’est le cancer pour seulement 7€ dans ta salle de cinéma la plus proche. C’est : « comment manger une bonne grosse pile de merde, digéré et re-chier de notre culture avec laquelle on pensait être différent ».
J’ai l’impression de voir à travers ce film, Alexandre Astier qui essaie de survivre en suçant le plus fort possible la communauté qui le soutient, dont il n’avait jamais entendu parler avant qu’ils le soutiennent dans ses side-project.

TL ;DR : Tout ça pour dire que je trouve ça triste l’engouement pour un film très moyen, qui ne vaut pas mieux qu’un Beethoven 3, ou Maman j’ai raté l’avion. Il se nourrit des fantasmes et des attentes du plus grand nombre, il est techniquement bien exécuté, mais pas de quoi faire rêver. C’est un film cool, un block-buster vendu comme tel pour une nouvelle culture qui est la norme : les nerdz.
Vos réactions sont les bienvenues. ♥

PLAYBOY est maintenant SFW

PlayBoy a revu sa ligne édito et a décidé d'arrêter le NSFW, et de viser les plus jeunes.
D'où la couverture en mode "snapchat"..

http://www.konbini.com/fr/tendances-2/playboy-couverture-millennial-snapchat/

CRITIQUE : Star Wars VII - LES VFX ( Spoil Inside)

youtube.com
Coucou,

Je sors tout juste de ma séance de Star Wars VII, bonne place pour m'en prendre plein les dents.
Bon, vous le savez pas forcément, mais je taff dans la post-production. Les VFX c'est ma came, c'est ma spécialité et j'adore ça. Du coup, vu que tout le monde y va de sa critique sur le contenu, moi, mon truc, c'est l'image.

Pour commencer, JJ Abrams a été ingénieux en nous épargnant son flare légendaire qu'il vomissait dans Star Trek, je pense même qu'il n'a pas eu trop le choix. Du coup, le traitement des planètes est sobre, minimale, voir presque... naturel. Pour la première fois de ma vie, j'ai la sensation que ces planètes existe parce qu'elle ne crache pas des tas de bestioles, des voitures volantes dans tout les sens. On a fait le tour du Space Opera classique, et j'ai trouvé ça malin de la part de l'équipe de réalisation de ILM.
Pour continuer dans le "bon", j'ai été scotché par les combats aux sabres, tout simplement sublime. Les reflets sur les visages, le traitement du son. Le premier usage de la force par Kylo Ren est bluffante (l’arrêt du tir du blaster). Y'a des moyens et une putain de dose de créativité. C'est malin, c'est simple et ça fonctionne : c'est un peut l'idée générale que je garde du film.

Pour ce qui est du mat painting, les planètes sont belles, mais pour le coup, c'est dans le thème de SW. Rien de bien surprenant de ce coté.

Pour l'étallo' : je sais pas pourquoi, mais c'est la mode des films très blanc, et c'est pas pour me déplaire. Je trouvais ça un peut facile le fogg à la Harry Potter sur tout les plans pour faire : "regardez, ce film est sombre, vous êtes pas bien hein?". La scène entre Han et son fils sur la passerelles est objectivement très lumineuse pour une scène aussi tragique. La colorimétrie est maîtrisé, je ne trouve pas que ça dénature le propos pour autant, au contraire.

Rentrent dans le vif du sujet : ILM est une putain de boite, sérieusement, ils sont balaises et personnes ne peut les contredire. Cependant, j'ai pas forcément adérré au traitement de "l’absorption du soleil". Je trouve ça bof, on a l'impression que le soleil c'est du feu uniquement. Je trouve ça cheap et pour le coup, y'a pas d'excuses de budget, merde. J'avais l'impression de mater une scène dégueulasse des 4Fantastiques. L'autre coup de gueule c'est pour le "Maitre" du Premier ordre est dégeulasse. Bordel de merde, c'est qui qui l'a dessiné ? Georges Lucas? Vous m'expliquez pourquoi on a des aliens qui sont fait à coup de maquillage/costume et on se tape une vieille merde sans charisme pour leader du coté obscure? Bon, ce n'est qu'un hologramme, mais on est loin de Dark Sidious.

Pour conclure, c'est beau, c'est simple, c'est dans le la finition que l'on comprend que l'on est pas devant le dernier Star Trek. Avec un tel univers, c'était difficile de se rater, mais quand même. De A à Z, c'est beau, LESS IS MORE, et c'est pas pour me déplaire.

The House of One - Le projet fou de Berlin

Une synagogue, une église et une mosquée au même endroit. C'est le projet de la maison "d'un Seul". Une façon d'unir des religieux qui ne viennent pas du même milieu, mais qui regarde dans la même direction.

http://house-of-one.org/fr

[CRITIQUE] J'ai vu Macbeth

Coucou,

J'ai été voir Macbeth hier. L'oeuvre cinématographique adaptée de la pièce de la tragédie éponyme de Shakespeare.
Bon je vais pas vous cacher que j'aime énormément l'oeuvre originale. Je l'ai vu plusieurs fois au théâtre, une fois à l'Opéra.

Pour commencer, je connaissais pas du tout le réalisateur : Justin Kurzel. Parfait inconnu, même si je me suis rendu compte qu'il allait faire le film Assassin Creed. Mais le type a des couilles de s'attaquer à Macbeth.
Premiers plan du films, le truc qui saute aux yeux, c'est l'étalonnage des images. Tout est beau, on voit aucun masque de composition, et bordel de merde, c'est juste somptueux. Le mec se permet de claquer un slidescreen pour expliquer l'histoire et ça passe. Le film est une gifle esthétiquement parlant. Si vous êtes amoureux de l'image propre et travaillé, vous allez être servis.
Niveau de l'histoire, je vais pas m'attarder la dessus, c'est celle du Roi Lion si vous n'êtes pas des littéraires. Mais ce qui trouble un peu, c'est que les acteurs ne s'exprimes que en locution originale, et parfois ça ralentit clairement le film. Macbeth a tendance à beaucoup monologuer dans la pièce de théâtre et à l'écran c'est parfois long et un peu "superflu".
La pièce est réputée pour porter un des rôle les plus difficiles : celui de Lady Macbeth. Interprété à l'écran par Marion Cotillard. Même si des fois elle a tendance à passer un peu a coté du role, dans l’ensemble, elle est loin d'être nulle. Cependant, celui qui tient le film, clairement, c'est Michael Fassbender, magistral dans le rôle principal.
L'exercice est pourtant difficile et il le fait bien. Sans pression.

Bref, le film est vraiment cool, mais faut pas s'attendre à un 300, c'est parfois un peu trop pompeu, parfois les plans ultra travaillés sont de trop et manque de sensibilité. Mais en somme, c'est un film à voir, pour la beauté du projet.

Envoyer un message
Médailles
Médailles

3

1

8

8

12

18

8

41
Groupes
SENTRY
L'homme au pouvoir de milles soleils.
signaler